Leonarda : le rapport d'enquête valide l'expulsion mais critique ses conditions

le
1
Leonarda : le rapport d'enquête valide l'expulsion mais critique ses conditions
Leonarda : le rapport d'enquête valide l'expulsion mais critique ses conditions

L'expulsion de Leonarda Dibrani et de sa famille est «conforme à la réglementation en vigueur», mais si les forces de l'ordre qui sont intervenues pendant la sortie scolaire de l'adolescente «n'ont pas fait preuve du discernement nécessaire». Telles sont les principales conclusions du rapport de l'enquête administrative, reçu ce samedi par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls et aussitôt remis au président François Hollande et au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. Mis en ligne sur le site du ministère de l'Intérieur, le document préconise ainsi de «proscrire plus explicitement toute intervention dans les espaces et le temps scolaires et périscolaires».

Dans le détail, le rapport revient sur les modalités d'éloignement de la famille de la collégienne du Doubs, avant, pendant et après l'expulsion vers le Kosovo. Puis il dresse le bilan de l'opération, qui s'est déroulée en deux temps, entre le départ du père, Resat Dibrani, le 8 octobre, et celui de la Leonarda, sa mère et ses cinq frères et soeurs, le 9 octobre.

Les policiers n'ont pas «évalué les conséquences possibles»

«La décision d'éloigner la famille Dibrani est justifiée en droit», affirme dans ce rapport l'Inspection générale de l'administration (IGA), qui rappelle que tous les recours pour obtenir une autorisation de séjour en France avaient été épuisés. Alors que l'éloignement était inéluctable, les pouvoirs publics ont alors fait du regroupement familial une priorité. «Essentiellement focalisés sur l'objectif de parvenir à regrouper la famille et de ramener la jeune fille auprès de sa mère, l'attention des forces de l'ordre n'a pas été éveillée par le fait que Leonarda Dibrani se trouve dans un bus dans le cadre d'une sortie scolaire», souligne l'IGA, ajoutant qu'«elles n'ont pas pris la mesure des enjeux que représenterait une intervention pour interrompre cette sortie», ni «évalué les conséquences ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 19 oct 2013 à 15:05

    L’allocution de F. Hollande aux infos de 13 h…a parfaitement clarifié la situation de ce fait divers, qui a été monté en épingle à cheveux, par une bande de détracteurs mal dans leurs baskettes et dans leurs slips …On a vraiment, MAIS VRAIMENT d’autres chats à fouetter ?!...