Leonarda : le président a fait «un geste de générosité», selon Valls

le
14
Leonarda : le président a fait «un geste de générosité», selon Valls
Leonarda : le président a fait «un geste de générosité», selon Valls

Après avoir été obligé d'écourter son voyage aux Antilles, dans le cadre de l'affaire Leonarda Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, salue dans un entretien au JDD le geste de «générosité» du président François Hollande envers la jeune étudiante expulsée au Kosovo avec sa famille.

«L'émotion ne peut pas être la seule boussole d'une politique.» Pour autant, si le ministre de l'Intérieur veut prôner l'apaisement, il reste ferme. «Le geste du Président est un geste de générosité pour Leonarda mais la famille ne reviendra pas...», a-t-il déclaré après la décision annoncée par François Hollande d'offrir à cette collégienne âgée de 15 ans de rentrer en France mais sans sa famille. «Il revient à ses parents de bien réfléchir à cette proposition. Il y va de son avenir. S'ils acceptent, un visa spécifique lui sera remis, elle pourra poursuivre sa scolarité et son accueil sera organisé», précise-t-il. Et d'ajouter: «Je suis sensible à la situation de cette jeune fille. J'entends l'émotion notamment de la jeunesse. Elle fait preuve de générosité, de solidarité à l'égard des plus faibles. C'est légitime. Mais l'émotion ne peut pas être la seule boussole d'une politique.»

VIDEO. Hollande : Leonarda pourra poursuivre sa scolarité en France

«Ce débat a permis de clarifier le mode d'intervention des forces de l'ordre». Et alors que l'intervention de François Hollande a déclenché une nouvelle vague de protestations lors de son intervention aussi bien à droite mais aussi dans les partis de gauche, Manuel Valls vole au secours du Président de la République. «C'est un geste fort du chef de l'Etat. Il a rappelé la force de la loi mais aussi sa volonté de préserver l'école des conflits de la société», a-t-il estimé. «Il est normal que le ministre de l'Education rappelle le principe selon laquelle l'espace scolaire doit être préservé. Ce débat a permis de clarifier le mode d'intervention ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8412500 le dimanche 20 oct 2013 à 14:45

    comment cette tache à été admis à l'école sans les papiers il y a vraiment un problème dans cette administration er voilà que le petit gros annonce qu'elle pourra revenir mais cette fois sans la famille mais de qui se moquent ont nous avons un président qui est entrain de dire aux étrangers venez si vous avez pas de papiers il suffit d'etre à l'école de la république franchement nous sommes foutus notre pays va mal très mal.

  • dhote le dimanche 20 oct 2013 à 14:26

    La lèche à Valls est justifiée, Hollande pet se passer de valls mais valls ne peut se passer de Hollande. En dehors du gouvernement il n'est rien, du même niveau que Delphine Battho.

  • M9035148 le dimanche 20 oct 2013 à 13:57

    Il Lèche gros mou

  • M9035148 le dimanche 20 oct 2013 à 13:57

    il veut écraser zéro.

  • M9035148 le dimanche 20 oct 2013 à 13:56

    Vallskozy joue le faux cul

  • M9095115 le dimanche 20 oct 2013 à 13:38

    La générosité de Bouffon facile.Il décide et on paye.Valls faux c.ul

  • lsleleu le dimanche 20 oct 2013 à 13:23

    Une vrai decison exempte de réflection, comment oser demander à une gamine de 15ans de se séparer de sa famille ?

  • derouet2 le dimanche 20 oct 2013 à 13:18

    5 ans en france sans jamais avoir travaillé ,a beneficier de l'armada des aides etC... sans meme avoir essaye de parler francais un exemple d'intégration

  • 72805271 le dimanche 20 oct 2013 à 12:35

    fred 7912, tu devrais faire comme Léonarda (qui a tout de même compté 78 absences en une seule année scolaire) , tu devrais retourner à l'école.

  • M2280901 le dimanche 20 oct 2013 à 11:07

    heureusement que le ridicule ne tue pas , si cela avait été le cas Hollande ne serait jamais devenu président