Leonarda, la gamine qui a mis Hollande en déroute

le
0
La famille Dibrani à Mitrovica.
La famille Dibrani à Mitrovica.

Le président a "tranché". Leonarda peut rentrer. Mais seule. Une nouvelle demi-décision, entre chèvre et chou, qui a déclenché la fureur de la gauche et des associations, et suscite moqueries et quolibets à droite. En un mot : un désastre ! Comment une gamine de 15 ans a-t-elle pu mettre ainsi l'exécutif dans une telle panade ? D'ici à la fin de l'année, quelque 18 000 personnes seront expulsées de France, cela équivaut à une cinquantaine de reconduites à la frontière par jour ! On ignore que cinquante fois par jour les lycéens décident de descendre dans la rue, qu'un ministre de l'Intérieur soit amené à écourter un déplacement ou qu'un président de la République soit contraint de faire jouer le fait du prince...

Car le rapport de l'Inspection générale de l'administration l'a confirmé : dans cette affaire, tout est banal. Seul un petit grain de sable a perturbé la mécanique. Le 9 octobre, quand la collégienne est interpellée lors d'une sortie scolaire, les policiers ont déjà investi le logement provisoire de sa famille où sont présents la mère et les cinq autres enfants Dibrani. Parmi eux, Maria, 17 ans, elle aussi scolarisée au lycée professionnel en première année de CAP. Le père, lui, a déjà été expulsé la veille. Bref, pour les policiers, c'est le dilemme : une circulaire recommande d'expulser les familles ensemble. Mais une autre circulaire de 2005, édictée par... Nicolas Sarkozy, leur recommande d'éviter les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant