Leonarda : Hollande prend la parole et ajoute au trouble

le
0
DÉCRYPTAGE - Sur le terrain miné que constitue l'affaire Leonarda, François Hollande a voulu toute la semaine avancer prudemment. Pour finir par agir, presque par surprise. Mais si sa prudence a irrité à gauche comme à droite, son arbitrage laisse pour le moins circonspect, jusque dans sa majorité.

L'exercice n'allait pas de soi. Bien que très attendu sur la question, il n'était même pas prévu initialement que le président de la République s'exprime sur le dossier Leonarda. Il avait été imaginé que Manuel Valls présente lui-même à la presse les conclusions du rapport de l'Inspection générale de l'administration (IGA) qui lui ont été remises samedi matin. Le ministre de l'Intérieur avait d'ailleurs écourté son déplacement dans les Antilles pour le recevoir en main propre place Beauvau. Avant de retrouver le premier ministre et le président de la République pour finaliser les arbitrages. Avec une complication: si le texte assure que l'Etat était dans son droi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant