Leonarda et sa famille agressées à Mitrovica, un différend familial

le
8
Leonarda et sa famille agressées à Mitrovica, un différend familial
Leonarda et sa famille agressées à Mitrovica, un différend familial

Leonarda et sa famille, expulsés de France, ont été agressés ce dimanche à Mitrovica. Les Dibrani ont été attaqués dimanche après-midi par des inconnus à Mitrovica, ville du nord du Kosovo où ils résident depuis leur expulsion le 9 octobre.

«Ils se se promenaient dans Mitrovica avec leurs enfants lorsqu'ils ont été agressés par des inconnus», avait dans un premier temps indiqué une source policière ayant requis l'anonymat. On ignorait encore les circonstances exactes de cette agression. Mais dans la soirée l'hypothèse d'un différend familial s'est imposée. L'agresseur serait en effet l'ex-compagnon de la mère de Leonarda, resté à Mitrovica.

Dans la soirée, cette hypothèse a été confirmée par le capitaine Ahmet Gjosha devant la presse: «L'incident s'est produit entre deux familles, les Dibrani et les Bislimi. Il s'est avéré que M. Bislimi avait été l'époux de Xhemaili Dibrani il y a 25 ans et nous supposons que ce fait a été à l'origine de l'incident». Et de souligner: «Nous prenons cette affaire très au sérieux. Une enquête a été ouverte avec la participation d'un procureur». M. Gjosha a ajouté que les Bislimi avaient été rapatriés de Suisse il y a quatre mois.

L'incident n' a aucun rapport avec l'expulsion

Le policier a précisé que quatre personnes avaient été interpellées à la suite de cet incident, qui, selon les premiers éléments de l'enquête n'aurait pas de rapport avec l'expulsion des Dibrani de la France. La famille de Leonarda Dibrani, son père Resat, 47 ans, sa mère Xhemaili, 41 ans, et ses cinq frères et soeurs, était sortie pour une promenade dans Kosovska Mitrovica dans le nord du Kosovo, lorsque l'incident s'est produit.

La mère de Leonarda, Xhemaili, 41 ans, «a été giflée et hospitalisée, tandis que les enfants, traumatisés, se trouvent dans un commissariat de police», a expliqué la police. Le père de famille, Resat Dibrani, 47 ans, s'est rendu à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • puck le lundi 21 oct 2013 à 17:05

    Puisqu'ils ont été agressés ils ont le droit de demander l'asile politique à hollande .

  • M566619 le lundi 21 oct 2013 à 09:19

    Bonjour la censure et la pensée unique ! Mon précédent commentaire a été censuré alors que je ne disais rien de bien méchant. Les commentaires entre adultes devraient être totalement libres à de très rares exceptions près

  • M566619 le lundi 21 oct 2013 à 09:15

    ça sent le coup monté pour apitoyer tous les grands naïfs qui les soutiennent. Il y a en France aussi des gens qui sont agressés sans que cela fasse la une des journaux

  • knbskin le dimanche 20 oct 2013 à 23:33

    Qu'ils s'entretuent s'ils veulent, ça n'est plus le problème de la France ...

  • wanda6 le dimanche 20 oct 2013 à 21:18

    comment peut-on consacrer autant de temps aux menteurs qui ne sont venus en France que pour vivre à nos frais ? On lui propose de payer son existence pendant ses études alors que sur 28 jours elle était absente pendant 21 jours !

  • LeRaleur le dimanche 20 oct 2013 à 20:39

    Tout cousu de fil blanc pour qu'ils reviennent.

  • M1531771 le dimanche 20 oct 2013 à 19:49

    Et alors, ils ont été agressés...?!? Ou est le problème ?!? Nous aussi en France nous avons des personnes qui se font agresser et bien plus souvent qu'on peut l'imaginer...! On va en parler pendant combien de temps encore de cette famille ?!? On n'en veut pas ! C'est clair non ?!?

  • bordo le dimanche 20 oct 2013 à 19:46

    Manipulation ! Ils ont organisé çà pour faire croire qu'ils sont menacés dans ce pays.