Leon McKenzie, de la Premier League au ring

le
0

Leon McKenzie est un combattant hors pair. Niveau football, un peu moins. Entre un bref passage en Premier League, une tentative de suicide, la prison et la boxe, le gamin de Croydon, dans le Sud de Londres, a dû user du crochet pour s'en sortir. Portrait.

Quarante-trois petites secondes. C'est exactement le temps qu'il a fallu à Leon McKenzie pour mettre KO le pauvre Kelvin Young et surtout être en mesure de remporter le titre de champion de Grande-Bretagne des super-moyens, ce soir. "Quand j'ai commencé la boxe, très peu de personnes pensaient que j'atteindrais ce niveau", déclare Leon McKenzie. Celui qui a enfilé un short noir et doré, paré des drapeaux jamaïcain et britannique, mais surtout d'un "Big McK", est aux anges. Depuis le début de sa carrière professionnelle, il a disputé neuf rencontres pour huit victoires et un nul. Il faut dire que Leon a grandi dans le bon environnement. Ses skills, c'est auprès du papa, Clinton, champion d'Europe dans les 80's, qu'ils les a peaufinés. Mais aussi auprès de son oncle, le Duke, triple champion du monde super-coqs et poids mouche. Un papa qui est hyper fier de son fils : "Entrer dans le monde de la boxe comme ça après avoir joué au foot est tout simplement exceptionnel. Il est en train de réaliser l'impossible, c'est une énorme réussite." Le petit Leon n'a pas commencé la boxe par hasard. "On m'emmerdait et j'ai dû régler mes problèmes tout seul. J'ai mis les gants et j'ai commencé à m'entraîner, rembobine celui que son paternel appelle "Champ". J'avais seulement neuf ans, je n'étais pas forcement fort, mais j'ai découvert la boxe." Mais avant cette nouvelle aventure qu'il a embrassée le 29 juin 2013, McKenzie a suivi une tout autre trajectoire : celle de footballeur. Un début de carrière à Crystal Palace, des fortunes diverses en Championship et surtout l'apogée à Norwich.

"Il était un peu voyou et puis il avait des amis bizarres"


Comme dans tous les bons films, la vie de Leon ne pouvait pas mieux commencer. Un papa devenu star grâce à la boxe et lui, repéré rapidement par Crystal Palace. Attaquant solide, Leon sent qu'avec son énergie et ses qualités de buteur, il peut faire son trou dans la discipline. Avec ses quelques buts, ses apparitions remarquées et son agressivité naturelle avec Peterborough, McKenzie est repéré par Norwich, alors en Championship. Arrivé à l'hiver 2003, il claque

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant