Lens : Vers un changement d'actionnaire ?

le
0
Lens : Vers un changement d'actionnaire ?
Lens : Vers un changement d'actionnaire ?
Gervais Martel a annoncé mercredi en conférence de presse que si Hafiz Mammadov n'était pas en mesure de tenir ses engagements financiers d'ici au 31 décembre, un accord avait été trouvé avec un autre groupe pour assurer la pérennité du RC Lens.

Que les supporters du Racing Club de Lens se rassurent, Gervais Martel a un plan B. Le président nordiste a indiqué mercredi en conférence de presse, au lendemain de son passage devant la Direction Nationale de Contrôle de Gestion, que son club pourrait changer d'actionnaire majoritaire d'ici la fin de l'année. « Ça peut être Hafiz Mammadov, s'il fait face à ses responsabilités, ou un autre groupe privé avec lequel j'ai pris un accord, a expliqué Martel devant les journalistes présents à Avion. Ce qui est important, c'est la pérennité financière du club qui doit se battre pour le maintien. Elle sera assurée. Ce n'est pas un « one shot » ».

Martel en a profité pour préciser que l'Etat azerbaïdjanais « n'avait pas payé les 2,5 millions d'euros » souhaités par la DNCG, « apportés par le Baghlan Group ». Cette somme a décidé le gendarme financier du football français a levé l'interdiction partielle de recrutement frappant le RCL depuis le début de la saison. Pour que la situation des Lensois soit pleinement régularisée, il manque encore quatorze millions d'euros aux caisses du club. Même si Martel revoit ce chiffre à la baisse. « La masse salariale ne nous a pas permis de dépenser plus que prévu. Le besoin d'argent est beaucoup moins important. On s'est engagé pour renforcer notre équipe sur deux ou trois postes. On va travailler sur ça. Mais ce n'est pas pour ça que nous n'aurons pas quatorze millions d'euros. » Enfin de l'optimisme à Lens, ce n'est pas pour déplaire aux supporters.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant