Lens : Une décision extraordinaire pour Martel

le
0
Lens : Une décision extraordinaire pour Martel
Lens : Une décision extraordinaire pour Martel
Gervais Martel, le président de Lens, ne cache pas sa satisfaction et sa prudence après la décision du conciliateur du CNOSF qui a proposé l'accession en Ligue 1 pour le Racing.

Gervais Martel ne cache pas sa satisfaction et sa prudence après la décision du conciliateur du CNOSF qui a proposé l'accession en Ligue 1 pour le Racing. « C'est une décision extraordinaire pour le club, à la mesure de l'angoisse de ces dernières semaines, explique le président lensois sur le site officiel du club. Une joie immense mais aussi le sentiment d'être passé près d'une catastrophe, tant sportive que sociale. Ceci est le résultat d'une mobilisation considérable dans des délais très courts, et d'un dossier construit et défendu de façon très professionnelle dans le respect des institutions du football français. C'est aussi l'aboutissement d'une forte mobilisation de l'actionnaire avec qui le staff de l'équipe a passé littéralement les vingt-quatre dernières heures, sans trêve, à travailler à des propositions concrètes à même de permettre une proposition de conciliation et dont l'implication est certaine. » Un soulagement partagé par Sylvain Robert, le maire de Lens. « Le match semble être presque terminé maintenant, a-t-il expliqué au micro de RMC. Le Racing, c'est plus qu'un club. C'est une institution. On arrive à retrouver notre place parmi l'élite, c'est un soulagement et une récompense. Je ne suis pas inquiet pour l'avenir. On va faire cette saison et on va voir comment on s'en sort sportivement. La DNCG est peut-être parfois trop frileuse, trop exigeante. L'enjeu était de bâtir un projet cohérent et c'est ce qui a été retenue par le CNOSF. On part sur de nouvelles basses. »

Malgré l'emballement général, Gervais Martel préfère néanmoins rester prudent, l'avis du CNOSF n'étant que consultatif. « On se doit cependant d'attendre la confirmation de l'adhésion de la FFF à la proposition de conciliation (ndlr : une décision est attendue lundi ou mardi), et d'attendre la définition des modalités d'encadrement évoquées, qui devraient se faire en toute logique par référence au budget proposé », poursuit le président nordiste qui reste annoncé sur le départ par certaines sources.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant