Lens souffle avant les fêtes

le
0

Dans des conditions de jeu très compliquées, les Lensois ont disposé d'une équipe niçoise peu fringante (2-0). Les Sang et Or vont pouvoir souffler un peu après quatre mois de compétitions très éprouvants. Voilà un bon bol d'air de Noël pour les Nordistes.

Lens/Nice : 2-0
Buts : Cyprien (38') et Coulibaly (86')

C'est dans un stade de la Licorne nous faisant chaque fois un peu plus regretter Bollaert que des Lensois en cruel manque de points recevaient une équipe niçoise un peu mieux lotie au classement. La pelouse ne fait vraiment pas rêver ce soir et pour cause : le pré ayant déjà été foulé pour un match de foot de National entre Amiens et Strasbourg 24 heures plus tôt, les protagonistes du soir devront se contenter de passer juste derrière. Ça ne fait pas très pro tout ça... Détrempée, grasse, et prenant une claque monumentale à chaque foulée des joueurs, la scène de spectacle à des allures de 8e tour de Coupe de France. Et pourtant, les deux équipes ne se sont pas contentées de faire joujou dans la boue. Sur corner, Kantari allume la première banderille d'une tête plongeante à bout portant. Pouplin est sur la trajectoire et repousse parfaitement (7e). Les hommes de Puel parviennent aussi à offrir du jeu, à l'image d'un Bauthéac dans tous les bons coups. Celui-ci décale parfaitement Eysseric à l'entrée de la surface mais sa frappe vient percuter les montants du portier lensois (30e). Une occasion ratée que les Aiglons vont regretter quelques instants plus tard, quand Nomenjanahary lancé sur la gauche sert Cyprien en retrait. Le milieu sang et or claque ce ballon du pied droit pour l'ouverture du score (1-0, 37e). Alors qu'en tribune ça s'échauffe gentiment entre certains supporters lensois et les ultras de l'OGCN, tout le monde rentre au vestiaire.
Coulibaly se manque puis se reprend
Au retour des vestiaires, les Lensois vont vite se voir amputer d'un élément important. A la suite d'un duel costaud avec un défenseur niçois, Nomenjanahary retombe de manière dégueulasse, les côtes et le bras écrasés par le poids de son corps, et cède sa place à El-Jadeyaoui (51e). Cela n'empêche pas les Nordistes de repartir aussitôt de l'avant. Du haut de ses 19 ans, Guillaume fait un gros travail sur son aile droite avant de servir dans la surface un Cyprien qui croisera la cuisse de Diawara sur sa route. L'arbitre n'hésite pas et accorde le péno aux Lensois pour la balle de break (55e). Au ralenti, la faute est discutable. Vous vous ferez votre propre opinion en regardant la vidéo qu'on ne vous propose pas au bas de ce papier. Coulibaly se charge d'exécuter la sentence. Il pose la balle, s'élance et envoie une quiche...





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant