Lens se relance en s'imposant à Créteil

le
0
Lens se relance en s'imposant à Créteil
Lens se relance en s'imposant à Créteil

La belle affaire de cette 25eme journée de L2 est pour Lens. Les Lensois ont mis un terme sur la pelouse de Créteil (3-2) à une série de trois matchs sans victoire et réalisent une superbe opération. Grâce à ce cinquième succès en déplacement, les joueurs d'Antoine Kombouaré rejoignent le deuxième, Angers, et reviennent à quatre points de Metz, le leader. Avec cette première victoire en championnat depuis le 27 janvier dernier (2-1 à Auxerre), Lens creuse aussi l'écart sur son poursuivant, Dijon, désormais relégué à quatre longueurs. Bref, une soirée parfaite pour des Sang et Or qui avaient évité d'un rien la défaite face au Havre au match précédent (1-1, égalisation à la dernière minute) mais ont su se rendre le match plus facile, lundi soir sur la pelouse du stade Duvauchelle où les Cristoliens restaient sur un succès face à Clermont (2-0). Mais pour pouvoir quelque peu souffler, les Lensois ont dû attendre la seconde période.

Premier but en 2014 pour Ljuboja

En première mi-temps, Cheick N'Doye (6eme but cette saison), la tour de contrôle du milieu de terrain des Béliers, avait en effet répondu sans trop attendre (17eme) à l'ouverture du score d'Alharbi El-Jadeyaoui sur une frappe en pleine course dans la surface (11eme). Dominateur, Lens a repris l'avantage dès la reprise sur un bel enchaînement de Danijel Ljuboja consécutif à un gros travail côté gauche de Jean-Philippe Gbamin (49eme), avant de prendre le large suite à un rush sur l'aile droite de Démé N'Diaye exploité devant le but par Edgar Salli (82eme). Le but de trop pour Créteil, même si N'Doye, encore lui et toujours de la tête, marquera un but anecdotique à l'arrivée dans les arrêts de jeu. « J'ai aimé le contenu, même si j'aurais voulu un peu plus de maîtrise et de contrôle en fin de match, signalera d'ailleurs Antoine Kombouaré sur Eurosport au coup de sifflet final. » Un entraîneur lensois surtout très heureux de son équipe, à la moyenne d'âge tout particulièrement jeune lundi soir compte tenu des nombreuses absences (Yahia, Kantari, Touré, Ducasse, Chavarria?).

Kombouaré : « Vraiment fier d'eux »

« Je tiens à féliciter les joueurs car il y avait une défense inédite avec Boulanger, Tisserand, Landre et Gbamin. Que des jeunes. Avec Areola dans les buts. Donc c'est bien. On savait qu'il y aurait quelques petits soucis et ajustements à faire. Mais bravo à eux. Dans les moments difficiles, on est capables de faire ce qu'il faut, de grappiller des points. Et c'est vrai que c'est une très belle victoire parce que c'est à l'extérieur, qu'il y a pas mal de blessés et de suspendus. Il y a du c?ur et une belle récompense au bout. Je suis vraiment fier d'eux. Depuis le début, j'ai dit que j'avais la chance d'avoir un groupe formidable. On a vu les rentrées de Démé N'Diaye, avec le petit (Edgar) Sali. Beaucoup de jeunes montrent le bout de leur nez. Ce n'est pas facile pour eux, car on leur demande de rentrer dans cette équipe mais surtout de gagner, car il y a une obligation de résultats. L'idée, c'est bien sûr de faire ce qu'il faut, de grappiller le maximum de points en espérant que les absents reviennent bientôt, car pour une équipe jeune comme ça, ce n'est pas toujours facile. » La carte jeune jouée sans en avoir trop le choix par Kombouaré contre Créteil lundi a pourtant payé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant