Lens se fait crucifier au buzzer !

le
0

Dans les ultimes secondes d'une rencontre soporifique, les Montpelliérains sont venus à bout d'une équipe lensoise réduite à dix à l'heure de jeu. Vivement que la saison se termine pour le RCL.


Lens - Montpellier
(0-1)

A. Mounier (91') pour Montpellier.


On pensait que le Racing Club de Lens tiendrait le coup. Malgré sa relégation en Ligue 2 confirmée la semaine dernière et les problèmes financiers qui s'accumulent, le club de Gervais Martel voulait offrir une belle sortie à ses supporters venus comme d'habitude en nombres à Amiens. Malheureusement pour eux, le sort en aura voulu autrement. À dix pendant plus d'une demi-heure, les Sang et Or ont tout essayé pour conserver le point du match nul. Au courage et la fierté, ils y auront cru jusqu'au bout. Mais Anthony Mounier leur joue un bien mauvais tour en marquant le seul but d'une rencontre qui aura été ennuyeuse d'un bout à l'autre. Le Calice jusqu'à la lie pour les boys de Kombouaré.
La scoumoune lensoise
Sous le soleil Picard, "Casque d'or" joue au bricoleur en composant une équipe privée de dix de ses éléments. Côté montpelliérain, on note la présence du gardien Ligali qui profite des "conneries" de Jourdren pour s'offrir une cinquième titularisation cette saison. Ça démarre bien pour les Montpelliérains qui se positionnent assez haut sur la pelouse. Les hommes de Courbis allument la première mèche. Sur un long ballon, Mounier se présente seul face à Riou mais vendange son plat du pied (8e). Les Héraultais prennent confiance et se procurent de nombreux coups de pieds arrêtés. Sur l'un d'eux, Siaka Tiéné oblige Riou à une belle claquette (16e). Malheureusement, le papy lensois se blesse au dos sur cette action. Quelques minutes plus tard, il quitte même ses partenaires au profit de Valentin Belon, 19 ans, en âge d'être son fils.

Malgré ce coup dur, les Sang et Or ne se laissent pas abattre et les débats se rééquilibrent. Sur une pelouse bien trop haute, le jeune anglais Taylor Moore fait frissonner les brins d'herbe de la Licorne sur une superbe volée bien bloquée par Ligali (29e). Dans le dur, Montpellier essaye de déclencher des offensives sur le côté gauche, celui de Mounier, mais bien trop stéréotypé pour espérer quoi que ce soit. Dans...










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant