Lens redonne le sourire à Bollaert

le
0
Lens redonne le sourire à Bollaert
Lens redonne le sourire à Bollaert

Il a fallu attendre près de sept mois. Depuis le mois d'août, Lens n'avait plus enchaîné deux victoires consécutives en championnat. Impressionnants en déplacement, les Lensois avaient en revanche multiplié les contre-performances devant leur public, pourtant si exceptionnel. En 2014, Les joueurs d'Antoine Kombouaré n'avaient d'ailleurs toujours pas gagné à Bollaert avant ce match de lundi soir face à Arles-Avignon. Moment qu'ont attendu les Sang et Or pour enfin faire le bonheur de tout le peuple lensois. Porté par leurs incroyables supporters, les Lensois ont fait exploser les hommes de Franck Dumas en moins de deux minutes en fin de première mi-temps. Touzghar, lancé dans la profondeur, a tout d'abord profité d'une glissade de Steven Fortes pour effacer Butelle et redresser sa frappe dans le but vide, l'ancien Amiénois inscrivant là son 9eme but de la saison et le 6eme à domicile (38eme). A peine le temps pour Arles-Avignon de se relever de ce coup de massue que Lens faisait le break sur une contre-attaque parfaitement menée par Ljuboja.

L'ancien attaquant du PSG protégeait parfaitement son ballon devant Rodriguez, se débarrassait d'un autre adversaire dans la moitié de terrain de l'ACAA et décalait au loin Touzghar qui trouvait lui Valdivia côté opposé dans la surface. L'ancien Sedanais, au départ de ce quatre contre un lensois, croisait parfaitement sa frappe après avoir traversé tout le terrain et permettait à l'actuel dauphin de Metz de regagner les vestiaires avec deux buts d'avance. A la pause, les plus de 27 000 Lensois réunis lundi à Bollaert signaient des deux mains pour une victoire sur ce score. Mais Jérôme Le Moigne et ses coéquipiers avaient décidé d'être plus généreux encore. Ils le devaient bien à leur public, en attente d'une victoire sous ses yeux depuis le 23 novembre (2-0 contre Châteauroux). Danijel Ljuboja, l'un des héros de ce carton lensois (il est monté sur a tourelle du stade après le coup de sifflet final, s'est chargé de tuer la partie dans les dernières minutes. De la tête sur un centre de Cyprien (82eme).

Une semaine après avoir été la première équipe à faire chuter Metz sur sa pelouse, Lens a décroché lundi sa première victoire en quatre confrontations face à Arles-Avignon. Longtemps décrochés par les Messins, les Lensois reviennent à trois points du leader. Ils comptent surtout désormais sept points d'avance sur le quatrième, Niort. Un succès au goût de montée donc pour cette équipe de Lens qui a enfin pu communier lundi avec son si fabuleux public. Et a pris le temps pour le faire avant de regagner aux vestiaires. « « La montée, c'est loin d'être fait, rappelle toutefois le capitaine lensois Jérôme Le Moigne sur Eurosport. A nous de nous montrer réguliers, mais ça va être dur, il reste 10 matchs. Pas mal d'équipes prétendent au podium mais je pense qu'on est sur le bon chemin. A nous de continuer comme ça. C'est une bonne victoire car on voulait regagner à domicile en 2014. Chose que l'on a faite. Il fallait aussi valider cette victoire après un gros match à Metz, donc c'est bien de prendre les trois points, et surtout de creuser l'écart avec le quatrième. On n'a un peu moins posé le jeu que d'habitude. On est allé au combat, on voulait prendre le match par le bon bout et imposer le défi physique, surtout. C'est ce qu'on a fait. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant