Lens : Martel devant le tribunal correctionnel

le
0
Lens : Martel devant le tribunal correctionnel
Lens : Martel devant le tribunal correctionnel

Selon l'AFP, Gervais Martel, le président du RC Lens (L2), va comparaître mardi devant le tribunal correctionnel d'Arras pour corruption.

Après s’être présenté dimanche devant la presse et s’être montré rassurant pour l’avenir malgré le retrait du Belge Grégory Maquet qui souhaitait racheter le RC Lens, Gervais Martel va comparaître mardi devant le tribunal correctionnel d'Arras pour corruption, a-t-on appris chez nos confrères de l’AFP. Le président des Sang et Or est soupçonné de corruption privée et de recel d’abus de bien sociaux.

En effet, Gervais Martel a contracté deux prêts pour une somme globale de quatre millions d'euros auprès des groupes de BTP Ramery et Rabot-Dutilleul, qui figurent depuis plusieurs années parmi les sponsors de l’actuel septième de Ligue 2 (qui a rendez-vous lundi soir avec l’Evian TGFC, 28eme journée). Les présidents des directoires de ces deux sociétés sont d’ailleurs également poursuivis pour corruption passive.

Alors que Gervais Martel voulait utiliser cette somme pour rester l’actionnaire majoritaire du Racing, BTP Ramery et Rabot-Dutilleul se sont vus promettre des marchés de rénovation de Bollaert. Une pratique légale selon l’avocat du président nordiste car « ce n’est pas un marché public ». « Les banques ne voulaient pas prêter de l'argent à M.Martel pour ne pas entrer en guerre contre leurs collègues du Crédit agricole, présents au capital du club, détaille Me Robiquet. Elles refusaient également que les entreprises Ramery et Rabot-Dutilleul se portent caution pour lui. Donc la dernière solution a été qu'elles lui prêtent directement en même temps qu'elles empruntent à la banque. Tous les actes sont signés et déclarés, signalés à Tracfin. » Mais les sales semaines se suivent décidément pour Gervais Martel, qui essaie toujours de sortir Hafiz Mammadov du RC Lens.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant