Lens : Kombouaré commence à perdre patience

le
0
Lens : Kombouaré commence à perdre patience
Lens : Kombouaré commence à perdre patience
Interrogé mercredi sur RTL, Antoine Kombouaré a passé un coup de gueule. L'entraîneur du RC Lens, interdit de montée en L1 par la DNCG, avoue attendre des actes forts de la part de ses dirigeants. Et pas uniquement des paroles.

Antoine Kombouaré le promet. Dès que le RC Lens sera officiellement en Ligue 1, il retrouvera son groupe qui l'attend toujours depuis la reprise de l'entraînement. Un choix délibéré de l'entraîneur lensois qui a décidé de sécher l'entraînement en raison de la situation extrêmement floue du club. Mardi, les Sang et Or ont même été privés de montée par la DNCG, qui a confirmé en appel sa décision d'interdire Lens d'accéder à l'élite. Une décision qui a provoqué un violent coup de gueule de Kombaouré, ce mercredi sur RTL.

« Si on ne monte pas, c'est qu'on ne fait pas ce qu'il faut »

« C'est un message fort que j'envoie à mes dirigeants, peste l'ancien coach du PSG au micro de RTL. Aujourd'hui je ne suis pas content. Je tape du poing sur la table pour dire : ''Monsieur l'actionnaire, Monsieur Martel, faites ce qu'il faut pour que le travail que l'on a fait soit respecté''. » Le Kanak avoue comprendre les raisons du grand argentier du football français de stopper les Lensois dans leur élan. « Malheureusement en France il y a des règles. On ne peut que respecter la décision de la DNCG. Il faut maintenant que nous, les dirigeants et l'actionnaire, nous fassions le boulot. Si aujourd'hui on ne monte pas en Ligue 1, c'est qu'on ne fait pas ce qu'il faut pour présenter un budget correct et surtout mettre l'argent qu'il faut sur le compte. »

« Parler ne sert à rien »

L'entraîneur du Racing regrette beaucoup en revanche la réaction de ses dirigeants, et en premier lieu de Gervais Martel. « Parler ne sert à rien. Aujourd'hui, c'est des actes forts qu'il faut. Moi je dis que je ne viens pas à l'entraînement tant que le club est en Ligue 2. Mais demain, dès que le club sera en Ligue 1, je serai présent. Aujourd'hui, la façon d'agir de Gervais Martel et des dirigeants n'est pas importante. Ce qui compte c'est qu'ils mettent les sous sur la table. » En attendant une issue positive, le RC Lens a porté le dossier devant le CNOSF.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant