Lemonade Mouss

le
0
Lemonade Mouss
Lemonade Mouss

Pour le grand public, il n'était encore personne il y a une semaine. Puis, Moussa Dembélé a écrit l'histoire du Old Firm, a commencé sa marche sur Glasgow et est tombé dans les bras de Brendan Rodgers. Comme un nouveau boomerang sur un talent perdu trop tôt par le PSG. Entre Serge Beynaud, la Championship et un taxi.

Brendan Rodgers n'a jamais marché seul. Voilà pourtant sept mois qu'il s'était muré dans le silence, loin du foot et de la passion qui le dévore. Le premier jour, celui qui est surnommé Buck Rogers a parlé d'un club qu'il a "suivi toute sa vie" et a évoqué "un rêve devenu réalité" devant un Celtic Park venu l'accueillir. Puis, il a réussi là où son prédécesseur, Ronny Deila, avait échoué pendant deux saisons consécutives en qualifiant le Celtic Glasgow pour la phase de poules de la C1 après une double manche de barrages contre l'Hapoël Beer-Sheva fin août (5-2, 0-2). Il ne lui restait alors qu'une dernière marche à grimper pour gagner définitivement les cœurs. La Scottish Premiership n'avait plus connu ça depuis le 29 avril 2012. L'Écosse plus depuis une demi-finale de coupe nationale remportée par les Gers en avril dernier. Un Old Firm, l'histoire qu'il raconte et qu'il représente.


On parle d'un sommet pour puristes, d'une sauce qui se monte à l'avance. Cette fois, Joey Barton, débarqué à Glasgow cet été, avait allumé la mèche après avoir été comparé par la presse écossaise au capitaine du Celtic, Scott Brown : "Brown ne boxe pas dans la même catégorie que moi. Il est loin de mon niveau." Brown a ensuite dégainé une ancienne déclaration de Barton qui expliquait alors être "fan du Celtic", Joey, lui a répondu par une photo de Scott enfant avec le maillot des Rangers. Il n'en fallait pas beaucoup plus. Et le tableau s'est dessiné samedi dernier sur une gifle donnée par les Hoops et une course folle de Rodgers derrière la ligne blanche de Celtic Park. À la fin de la rencontre, Scott Brown vient régler ses comptes avec Barton devant les journalistes : "C'était un match d'hommes contre une équipe d'enfants." Mais que l'on ne s'y trompe pas : le principal protagoniste de la rencontre n'a été ni Scott Brown ni Joey Barton. Non, le héros est un gamin français qui a fêté ses vingt ans il y a quelques semaines. D'un formidable triplé, Moussa Dembélé vient d'exploser aux yeux du monde.

Dans la lucarne d'un appartement


À quelque mille…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant