Lejaby, repris par son sous-traitant tunisien, sauve 40 % de ses emplois

le
0
VIDEO - La dernière usine de Lejaby en France sera fermée. Les 255 salariés remerciés percevront 98% de leur rémunération pendant un an, a assuré ce matin le ministre du Travail Xavier Bertrand.

C'est Alain Prost qui va s'atteler au redressement du fabricant de lingerie Lejaby, en faillite depuis décembre. Homonyme de l'ancien pilote de Formule 1, cet ancien dirigeant des concurrents La Perla et Chantelle bénéficie de l'expérience nécessaire. Son offre, réalisée en partenariat avec Isalys, un sous-traitant tunisien de la marque, a été retenue mercredi par le tribunal de commerce de Lyon. Elle permet de sauvegarder 195 des 450 emplois de Lejaby.

En revanche, toute la production sera transférée en Tunisie. Le dernier site de Lejaby sur le sol français, à Yssingeaux (Haute-Loire), sera fermé. Les 255 salariés non retenus percevront 98% de leur salaire pendant un an, a assuré ce jeudi matin Xavier Bertrand sur France Info. Alain Prost s'est d'ores et déjà engagé à verser 500.000 euros pour l'accompagnement social des salariés remerciés. Quant au site d'Yssingeaux, que le ministre souhaite revitaliser, il pourrait à l'avenir accueillir une nouvelle activité,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant