Leicester, le rêve est mort

le
0
Leicester, le rêve est mort
Leicester, le rêve est mort

Ce lundi soir, Leicester City reçoit Liverpool en position de relégable. Dans le contexte mélancolique du limogeage de Claudio Ranieri. Et presque glauque, si l'on s'en tient aux informations du journal Times, qui annonçait samedi que les cadres du vestiaire ont poussé en faveur du départ du coach.

Ah les salauds ! Ils ont osé lui faire ça. Jeudi soir, qui n'a pas ressenti un pincement au cœur teinté d'amertume à la lecture du communiqué de Leicester City ? Claudio Ranieri devait finir l'histoire grandiose qu'il avait commencée avec les siens, en allant chercher le maintien un an après un titre de champion que même les fans des Foxes n'auraient jamais pu imaginer dans leurs rêves les plus fous. Pour boucler la boucle. Pour rappeler que l'épisode 2016-17 de la Premier League restera à jamais une anomalie inouïe. Pourtant, alors même que Leicester venait de ramener un résultat encourageant de son huitième de finale aller de Ligue des champions à Séville (défaite 2-1), sa tête est tombée. "Hier, mon rêve est mort", ce sont les premiers mots de la lettre ouverte écrite par Claudio Ranieri au lendemain de son limogeage, qui se conclut ainsi : "C'était une époque de merveilles et bonheur que je n'oublierai jamais. Et ça a été un plaisir et un honneur d'être un champion avec vous tous."


Dans le même temps, chez les joueurs, c'est un silence radio pesant, pas un mot, rien. Vendredi, aucun joueur de Leicester City n'a pris la peine de faire une déclaration publique en hommage au Mister, Claudio Ranieri. Alors, question : les joueurs ont-il forcé la main à leurs dirigeants pour virer leur entraîneur ? C'est ce qu'affirme le Times. Dans son édition de samedi, le journal britannique, reconnu pour ses informations sérieuses, explique que les joueurs ont fait remonter leurs interrogations quant aux derniers choix tactiques du coach, à commencer par le choix de titulariser Ahmed Musa à Séville, au lieu de Demarai Gray.

It's official, mathematically Leicester cannot retain the @premierleague title.

— Gary Lineker (@GaryLineker)

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant