Legrand travaille sur une sortie de l'euro

le
0
Alors que le spécialiste des équipements électriques intègre le CAC 40, son PDG indique aux Échos que Legrand travaille sur plusieurs scénarios de prospectives, dont une sortie de certains pays de la zone euro.

Première journée de cotation sur le CAC 40 pour Legrand, réintégré dans l'indice des valeurs vedettes de la Bourse de Paris en remplacement de Suez Environnement. Pour autant, le spécialiste des équipements électriques ne s'endort pas sur ses lauriers et se prépare à affronter un contexte économique incertain.

Parmi les hypothèses d'évolution de la crise des dettes souveraines, celle d'une sortie de la zone euro. «Nous faisons donc des simulations sur ce que représenterait la sortie de tel ou tel pays pour l'activité, le bilan, le cash-flow. La fin de l'euro imposerait a priori des mutations plus importantes au monde financier qu'à l'industrie», explique ainsi Gilles Schnepp, PDG du groupe dans un entretien aux Échos paru aujourd'hui. Cependant, le groupe «n'alloue pas une probabilité importante à ce scénario», ajoute-t-il.

Attentisme sur une réduction des coûts

En parallèle, Legrand affirme adopter une «position attentiste (...) jusqu'à la fin du premier tri

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant