Legrand : la vie sans Wendel

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - À mi-séance, l'action Legrand cède près de 5% après l'annonce que Wendel cédait à des institutionnels le solde de sa participation de 5,46% (9,73% des droits de vote) à un prix de 35,9 euros présentant une décote de 3,3 % par rapport au cours de la veille. Au terme de la procédure du livre d'ordres réservé aux investisseurs institutionnels et qui permet à la société d'investissement de sortir complètement de Legrand, son capital sera largement ouvert (96%), dirigeants et salariés n'en détenant que 4%.

Wendel retirera une plus-value d'environ 370 millions d'euros, lui offrant un quadruplement de sa mise en onze ans. La société d'investissement était entrée au capital de Legrand après l'échec de la fusion avec Schneider, un projet de rapprochement refusé par la Commission européenne en 2001. Schneider avait dû céder sa participation de 98,1% dans Legrand, en 2002, à un consortium composé de banques, de familles de fondateurs, de Wendel et du fonds d'investissement américain KKR, chacun de ces deux gros actionnaires détenant 37,5% du capital du fabricant de matériel électrique. Wendel et KKR avaient ensuite commencé à réduire leur participation (30%) dans Legrand, à partir de 2006, à la faveur d'une réintroduction en Bourse, à 19,75 euros, et d'une augmentation de capital concomitante.

Dans une note consacrée à l'opération, CM-CIC Securities conseille d'alléger les positions en actions Legrand, «malgré des signes encourageants outre-Atlantique et dans l'attente d'une reprise du marché de la construction en Europe», avec un «point d'entrée» de 29 euros pour de nouveaux achats.

Conservez.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant