Legrand confirme ses objectifs malgré l'effet de changes

le
0

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Legrand a confirmé mercredi ses objectifs annuels de croissance organique et de rentabilité et dit s'attendre à ce que l'effet négatif des devises, qui a effacé la hausse de son chiffre d'affaires au premier trimestre, s'atténue courant 2014.

Le spécialiste des infrastructures électriques et numériques du bâtiment vise toujours pour l'ensemble de l'exercice une évolution organique de ses ventes comprise entre 0% et 3%, et une marge opérationnelle ajustée avant prise en compte des acquisitions entre 19,8% et 20,2%.

Au premier trimestre, la croissance organique du groupe est ressortie à +2%, la performance en Europe de l'Est, en Allemagne où en Turquie compensant la faiblesse de l'activité en France ainsi que l'impact des intempéries sur le secteur de la construction aux Etats-Unis. Après un effet de change de -5,3%, les ventes du groupe ressortent en baisse de 0,8% à 1,08 milliard d'euros en données publiées.

"Ce premier trimestre se compare à une base qui était encore élevée", a souligné Antoine Burel, directeur financier de Legrand, au cours d'une téléconférence de presse. "Etant donné que les changes ont commencé à être défavorables à partir de mi-année 2013 (...) le deuxième semestre 2014 (...) se comparerait à une base beaucoup plus faible."

Cet effet de base conduit Legrand à anticiper une atténuation des effets de changes dans le courant de l'année, avec un impact négatif estimé autour de -3,5% en 2014 si l'on extrapole les parités observées en avril.

"Nous avons une base de chiffre d'affaires et une base de coûts très équilibrée à l'échelle du groupe par grande devise", a ajouté Antoine Burel. "Nous avons la chance d'avoir une protection naturelle en terme de rentabilité et donc en terme de marge."

Legrand, qui réalise environ 20% de ses ventes en dollar américain, 40% en euro et 40% dans d'autres devises, a porté au premier trimestre sa marge opérationnelle à 20,4%, contre 19,8% un an plus tôt. Le résultat net, part du groupe, a progressé de 4% à 129,5 millions d'euros.

Le groupe a réalisé sur les trois premiers mois de l'année deux nouvelles opérations de croissance externe en rachetant une société américaine de solutions pour les réseaux numériques et en concluant une co-entreprise avec un groupe espagnol spécialisé dans les systèmes d'assistance à l'autonomie.

Sur l'ensemble de 2013, il a signé six acquisitions totalisant un chiffre d'affaires de près de 200 millions d'euros.

L'action Legrand a clôturé mardi à 45,89 euros. Depuis le début de l'année, le titre a pris 14,6%, après un gain de près de 26% l'an dernier.

(Edité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant