Lego pose les briques de son premier musée

le
0
Jorgen Vig Knudstorp, le P-DG de Lego, lors d'une conférence de presse à Londres, le 27 février 2014.
Jorgen Vig Knudstorp, le P-DG de Lego, lors d'une conférence de presse à Londres, le 27 février 2014.

En 2004, Lego était au bord de la faillite. En 2014, il est le numéro deux mondial du jouet et connaît la consécration au cinéma avec un film à la gloire de la "brick culture", dont le succès est tel que deux suites sont d'ores et déjà programmées. Cette résurrection, Lego la doit en grande partie à Jørgen Vig Knudstorp, son président depuis 2004. Fin connaisseur et aficionado de la marque, le Danois a mené un plan drastique de redressement des finances de l'entreprise et une stratégie de développement visionnaire, s'appuyant notamment sur les franchises cinématographiques. Aux côtés du petit-fils du fondateur de la compagnie, il posait mardi les premières briques d'une future "Lego House".Bâtie dans le petit village de Billund, au Danemark, qui abrite le siège de l'entreprise, cette maison Lego de 23 mètres de hauteur a vocation à devenir un musée retraçant l'histoire du fabricant de jouets né en 1932. Le lieu comportera, entre autres, des salles d'exposition, des zones de jeux interactives, des jardins et, bien sûr, un "lego store". Dès 2016, elle sera prête à accueillir 250 000 visiteurs par an. À l'occasion du lancement de ce chantier hautement symbolique, Jørgen Vig Knudstorp a répondu aux questions du Point.fr. Le Point.fr : À quoi attribuez-vous le revirement spectaculaire opéré par Lego ces dernières années ?Jørgen Vig Knudstorp : Il y a dix ans, le groupe Lego poursuivait passionnément son...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant