Lego a des ambitions de conquête en France

le
0
Le fabricant danois, devenu l'an passé numéro 4 mondial des jouets, a réalisé une année record en France avec 30% de croissance. Il compte sur ses toupies Ninjago pour atteindre 5% des parts du marché français.

Depuis le début de l'année, les toupies de combat Ninjago s'arrachent dans les cours de récréation. Les guerriers Kai, Bonezai, Krazi et leurs amis s'affrontent dans des tournois de Spinjitzu. La star, Kai, est déjà numéro 3 des ventes derrière les toupies Beyblade (Hasbro) et les hamsters Zhu Zhu Pets (Giochi Preziosi). Au point qu'elle est désormais introuvable dans de nombreux magasins de l'Hexagone.

Le fabricant danois, devenu numéro 4 mondial des jouets l'an passé avec 2,15 milliards d'euros de chiffre d'affaires (+37%), a misé gros sur le lancement des Ninjago, l'un des plus importants de l'histoire du groupe. En quelques mois, c'est la deuxième diversification de Lego en dehors de son coeur de métier. L'an passé, il s'était lancé dans les jeux de société à construire. Il investit désormais les figurines d'action avec ses six toupies. Lego, qui profite à plein du «phénomène» Beyblade (1 million d'exemplaires vendus l'an passé en France), espère surfer

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant