Législatives partielles dans le Nord, l'Aisne et les Yvelines : LR en ballotage favorable

le , mis à jour à 00:10
0

Régionales + cumul des mandats = élections partielles ce dimanche. Le premier tour de trois législatives partielles se déroulait aujourd'hui dans l'Aisne, le Nord et les Yvelines. Dans ces circonscriptions, il faut désigner les successeurs des députés Les Républicains (LR) Xavier Bertrand, Gérald Darmanin et Valérie Pécresse, qui ont quitté leurs fauteuils à l'Assemblée en décembre et janvier.

Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont été élus présidents de l’Île-de-France et du Nord-Pas-de-Calais Picardie ; Gérald Darmanin est devenu vice-président de cette dernière région.

Dans les trois départements, au soir ce ce 1er tour, les candidats de droite (LR) semblaient bien placés pour l'emporter dimanche prochain, malgré une faible participation. Il fallait obtenir les voix de 12,5% des inscrits pour se qualifier pour le second tour. Or le mandat sera court, jusqu'en mai ou juin 2017.

Dans la 2e circonscription des Yvelines, le candidat Les Républicains Pascal Thévenot, soutenu par l'UDI et le MoDem, apparaît favori pour succéder à Valérie Pécresse, qui y avait été réélue en 2012 avec 59% des voix. Il a obtenu 46,05% des voix et devra finalement affronter dimanche le candidat d'un PS affaibli, Tristan Jacques (12,98%). Seuls 29,25% des électeurs avaient jugé bon de se déplacer pour ce 1er tour.

La concurrence à droite était forte, avec deux candidats DVD, dont un venant de « La manif pour tous » opposé au mariage homosexuel. C'est d'ailleurs un DVD, Benjamin La Combe (DVD Yvelines pour tous 9,56%) qui arrive en 3e position.

Le Front national qui avait investi un candidat de 21 ans, Vincent Collo, n'a obtenu que 9, 38% des voix.

A gauche se présentaient cinq candidats, un socialiste, deux écologistes, une communiste et un Nouvelle Donne.

Les candidats, par ordre alphabétique : Jérémy Bizet (France Écologie, 1,98%), Didier Blanchard (Nous citoyens 4,32%), Vincent Collo (FN), Colette ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant