Législatives : le dur combat de «Camba»

le , mis à jour à 14:59
8
Législatives : le dur combat de «Camba»
Législatives : le dur combat de «Camba»

Le patron du PS sera-t-il victime du renouvellement qui s'annonce à l'Assemblée ? Jean-Christophe Cambadélis, député sortant de la 16e circonscription de Paris (la majeure partie du XIXe arrondissement), arpente les rues avec ses équipes, tracts en main. Costume mais pas cravate. On est vendredi, le ciel est changeant. Et ici, l'électorat aussi pourrait avoir envie de changement.

 

QUESTION DU JOUR. Irez-vous voter lors des élections législatives ?

« On est tous les jours sur le terrain », assure le premier secrétaire socialiste. Porte-à-porte, rencontre avec les associations, « stand-up » à des coins de rue. La bataille s'annonce ardue. Car au premier tour de la présidentielle, c'est bien Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron qui ont été largement plébiscités (respectivement 30,52 % et 29,92 % le 23 avril) dans cet arrondissement à la fois populaire et bobo, où le PS fait habituellement la course en tête. Mais là, Benoît Hamon n'a récolté que 13,2 % des voix. Voix grave et verbe lent, « Camba » met en avant son « implantation locale » -- il y est député depuis 1997 -- et renvoie ses principaux adversaires à leur relatif anonymat. « Déjà je n'ai pas de problème de notoriété, ce qui n'est pas le cas de tout le monde ! », sourit le ténor PS. Cela suffira-t-il ? Car sur le terrain, « les gens sont déçus, ils se réfèrent beaucoup au quinquennat Hollande », confie une militante PS.

 

 « Le premier ennemi, c'est l'abstention »

 

En face, Mounir Mahjoubi, 33 ans et benjamin du nouveau gouvernement (il est secrétaire d'Etat au Numérique), est un prétendant sérieux. « Le premier ennemi, c'est l'abstention », veut convaincre le candidat d'En Marche !, samedi entre deux porte-à-porte. Lui dit vouloir « convaincre sur le programme », sans verser dans le « dégagisme ». Il doit remporter l'élection s'il veut conserver son poste au gouvernement : c'est une condition édictée par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6998582 il y a 9 mois

    La loi de moralisation en cours d'élaboration ne s'applique évidemment pas à ces législatives ... dommage

  • 2010jpge il y a 9 mois

    République En Marche : pour ne pas se tromper !!!

  • frk987 il y a 9 mois

    J'aimerais comprendre qui doit avoir un casier vierge pour être candidat ??????? Celui de Camba est plus lourd qu'une encyclopédie.

  • vmcfb il y a 9 mois

    A remplacer d'urgence, pour l'exemple..

  • juju75 il y a 9 mois

    Je l'ai croise rue Oberkampf un dimanche je rentrais des galeries lafayette ouverte grâce à Macron un dimanche .. J'ai bien mis mon sac en évidence il faisait la moue ... Un homme plus de son temps

  • M9946587 il y a 9 mois

    Un qui va disparaître et qu'on ne regrettera pas ! Une des pires tanches de tous les politiques !

  • serval02 il y a 9 mois

    Il ne passera pas par la case départ et ne touchera pas 15 000€...Le monopoly politique sera-t-il réel ?

  • M4098497 il y a 9 mois

    Faut pas encore avoir un casier judiciaire vierge pour être député ? Non ah bah je croyais...