Législatives : la partielle du Doubs, un enjeu national

le
1
Législatives : la partielle du Doubs, un enjeu national
Législatives : la partielle du Doubs, un enjeu national

On se croirait dans un film réaliste des frères Dardenne : quatre vieux copains d'usine discutent dans la lumière froide de l'hiver, au bord du Doubs, à Audincourt. René, André, Marcel et Roger déclinent, fiérots, leur identité : « On est tous Peugeot, on a tous fait des bagnoles. » Ils sont à la retraite après quarante-deux ans de service sur les chaînes de montage. « Nous, on ne risque plus grand-chose, mais le problème, c'est pour les jeunes », soupirent-ils. Le lien avec l'élection législative partielle, qui aura lieu les 1 er et 8 février, est vite fait : « Dans toutes les familles, il y a un chômeur. Je ne sais pas si tout ce qui s'est passé avec Charlie Hebdo peut influencer les choix que les gens ont faits depuis longtemps », s'interroge Marcel. Eux, en tout cas, ils iront voter. « Hollande a été bien à 100 % durant les événements, il s'est comporté en véritable patron de la France. Si seulement il pouvait faire aussi bien pour le chômage !... » lâche Roger. Zinedine profitera de sa liberté d'expression pour aller voter

A force de voir défiler journalistes et équipes de télévision, les électeurs de la 4e circonscription du Doubs commencent à réaliser qu'ils devront bientôt voter pour désigner un remplaçant à Pierre Moscovici, parti à Bruxelles comme commissaire européen. Les états-majors parisiens des partis ont décidé de faire de cette partielle un enjeu national. Du lourd est annoncé en meeting dans les jours prochains : la leadeuse du FN, Marine Le Pen, dès aujourd'hui à Audincourt, l'ancien ministre UMP Xavier Bertrand mercredi et Manuel Valls mardi.

La venue du Premier ministre réjouit Amar et Driss, deux Français d'origine marocaine sensibles à sa posture sécuritaire : « Valls a bien parlé l'autre jour après les événements. » Malgré cela, beaucoup d'électeurs de cette circonscription mi-industrielle, mi-rurale ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M415325 le vendredi 23 jan 2015 à 13:25

    Toujours les mêmes qui se réjouissent de la venue de Valls !