Législatives : l'UMP veut faire bonne figure

le
0
INFOGRAPHIE - Après l'échec à la présidentielle, sur le terrain, les députés constatent que leurs électeurs restent très «motivés» et se battent pour ne pas donner «les pleins pouvoirs» à la gauche.

La majorité sortante a évité le pire dans ce mois et demi de campagne pour les élections législatives. Les sondages n'annoncent pas de débâcle pour ses candidats. Selon les enquêtes d'opinion, l'ex-majorité obtiendrait entre 220 et 280 députés. Dans cette dernière hypothèse, qui est la plus favorable, elle ne serait qu'à neuf sièges de la majorité absolue. Mais elle a aussi évité le pire en éludant le combat sur le plan national. Cela lui a permis de ne pas se choisir un «leader naturel» et de contourner le piège du combat des chefs pour le leadership à droite. Certes, après quinze jours de bonne conduite, François Fillon a ouvert les hostilités contre Jean-François Copé et les deux hommes ont échangé des coups. Au risque d'agacer leurs électeurs qui ne supportent pas la désunion. Mais, sur le terrain, les candidats ont finalement réussi à les convaincre qu'il n'était dans l'intérêt ni de l'un ni de l'autre d'être jugé responsable d'une défaite

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant