Législatives : l'UMP favorite de la partielle à Béziers

le
0
Le copéiste Élie Aboud est en ballottage très favorable face à la socialiste Dolorès Roqué dont l'élection, en juin, a été invalidée par le Conseil constitutionnel.

Le favori a changé de camp. Il y a six mois, Élie Aboud, député UMP sortant de la législative partielle de la 6e circonscription de l'Hérault, avait été battu de 10 voix seulement, avant que le Conseil constitutionnel n'invalide l'élection de la socialiste Dolorès Roqué, qui est de nouveau son opposante ce dimanche. Nuance de taille, le deuxième tour est cette fois un duel et non, comme en juin, une triangulaire où le Front national jouait son rôle d'arbitre.

Déjà arrivé en tête au premier tour en juin, Élie Aboud se réjouit que soient déjoués les pronostics de l'UMP parisienne, où beaucoup redoutaient qu'il soit absent du second tour. Avec 42,61 % des voix dimanche contre 27,73 % pour la candidate socialiste, il affiche aujourd'hui plus de sérénité avant le jugement des électeurs. Aboud sa...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant