Législatives : l'horizon de Royal s'éclaircit

le
0
La commission électorale du PS a désavoué la fédération locale de Charente-Maritime en réservant «à une femme» la circonscription de La Rochelle. Reste à attendre la confirmation du Bureau national.

Ségolène Royal a peut-être pris un avantage décisif dans la bataille de La Rochelle. La fédération PS de Charente-Maritime, qui avait voté mercredi une motion pour ouvrir la 1e circonscription du département à une candidature masculine, vient d'être désavouée par la commission électorale du parti. Le siège du député-maire sortant Maxime Bono a finalement été réservée à une femme comme le veut l'usage au PS (il s'agit d'une tradition et non d'une «règle interne»). «La candidature d'un homme ne sera pas recevable», a appuyé le secrétaire national aux élections, Christophe Borgel.

En d'autres termes, si cette décision est validée par Bureau national, le premier secrétaire de la fédération départementale Olivier Falorni ne pourra pas candidater à l'investiture socialiste pour cette circonscription comme il le souhaitait. Ce dernier s'opposait avec force au parachutage de la candidate lourdement battue à la primaire pour la présidentielle de 2012. Il a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant