Législatives et présidentielle le 13 décembre en Centrafrique

le
0

BANGUI, 28 octobre (Reuters) - La République centrafricaine tiendra ses élections législatives et présidentielle le 13 décembre, a annoncé mercredi la Commission électorale. Les élections devaient à l'origine avoir lieu le 18 octobre mais elles ont dû être repoussées, notamment en raison des violences qui règnent à Bangui, la capitale centrafricaine. Pour la présidentielle, un second tour aura lieu le 24 janvier si nécessaire, a précisé la radio publique. La nouvelle constitution adoptée en août sera soumise à référendum une semaine avec les élections, a précisé la radio. Le texte a le soutien des principaux partis politiques. La République centrafricaine a plongé dans le chaos en 2013 avec l'arrivée au pouvoir des rebelles musulmans de la Séléka dans ce pays à majorité chrétienne. Sous la pression internationale, la Séléka a remis le pouvoir à un gouvernement de transition en 2014 mais les violences se sont poursuivies, malgré le déploiement des casques bleus de la Minusca (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique) et des troupes françaises de l'opération Sangaris. Des milliers de personnes ont été tuées et le pays s'est retrouvé de fait coupé en deux, avec des parties du Nord contrôlées par la Séléka et des territoires dans le sud aux mains des milices chrétiennes "anti-balaka". (Crispin Dembassa-Kette; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant