Législatives : difficiles négociations à gauche

le
1
Le PS, Europe Ecologie et les partis composant le Front de gauche doivent trouver un accord sur les circonscriptions à risque avant vendredi, date limite du dépôt des candidatures.

Le temps presse et les négociations s'enlisent. Les partis de gauche ont jusqu'à vendredi, date limite du dépôt des candidatures aux législatives, pour trouver un accord sur une candidature unique dans les circonscriptions où il existe une possibilité d'élimination de la gauche dès le premier tour. Le PS, Europe écologie et les partis composant le Front de gauche - le PCF, le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon - espéraient trouver une issue dans la journée. «Si chaque partenaire prend sa part d'effort, l'accord est désormais possible à toute heure (...) Tout délai et a fortiori tout échec seraient incompréhensibles», ont prévenu Pierre Laurent et Martine Billard, du PG, dans un communiqué commun. Mais les points de blocage restent nombreux.

o Bataille sur les circonscriptions à risques

La première pierre d'achoppement concerne le nombre de ces «zones à risque», où le FN pourrait se retrouver face à l'UMP au second tour: le PS et le PCF en compten

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le mercredi 16 mai 2012 à 19:11

    Raison de plus pour voter A DROITE TOUTES !