Législatives à Paris : terrain miné à gauche

le
0
Les négociations seront rudes dans la capitale entre le PS, les écolos et la gauche radicale.

À Paris, la gauche radicale a pris de l'avance. Les négociations en vue des législatives sont quasiment terminées entre le Parti communiste et le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, associés au sein du Front de gauche. Des opérations de «criées dans le métro» vont d'ailleurs être organisées vendredi et samedi pour faire connaître les candidats et vanter le programme de la présidentielle, L'Humain d'abord, dont le chiffre de vente chez Librio dépasserait les 220.000 exemplaires... Au Front de gauche, plus qu'ailleurs, les élections de 2012 vont de pair, la dynamique de la présidentielle assurant celle des législatives.

Jusqu'à un certain point toutefois. Jean-Luc Mélenchon est d'abord et avant tout candidat à la présidentielle. Il est pressenti à Paris pour les législatives alors qu'il est actuellement eurodéputé, et son sort reste suspendu à son score à la présidentielle. «La circonscription que vise Jean-Luc Mélenchon, c'est l'Élysée», martè

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant