Législatives à Paris : le Crif dénonce l'éviction d'élus PS

le
0
Richard Prasquier regrette que des députés garants de la «représentation politique juive» soient sacrifiés dans le cadre de l'accord conclu entre socialistes et écologistes.

Richard Prasquier les appelle «les évincés». Dans une tribune publiée sur le site du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), le président de l'association égraine les noms des députés PS qui devraient abandonner leur siège francilien dans le cadre de l'accord conclu cette semaine entre socialistes et écologistes pour les prochaines législatives: Serge Blisko, Tony Dreyfus, Danièle Hoffman-Rispal et Daniel Goldberg.

«L'effet d'affichage des noms est désastreux», écrit ensuite Richard Prasquier. Selon lui, ces «évincés» sont «garants, dans leur histoire assumée personnelle et familiale, d'une mémoire des persécutions et des luttes commune» et sont «des ponts avec la tradition socialiste» dans une «agglomération parisienne où la représentation politique juive diminue de façon progressive».

Le président du Crif s'inquiète en particulier de la possible investiture de l'écologiste Yves Contassot, «réputé être parmi les plus

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant