Législatives 2017 : le Var n'est plus une terre promise frontiste

le
0
Dans la 2e circonscription du Var, la candidate de La République en marche Cécile Muschotti est arrivée nettement en tête, devant la candidate du Front national Rachel Roussel. 
Dans la 2e circonscription du Var, la candidate de La République en marche Cécile Muschotti est arrivée nettement en tête, devant la candidate du Front national Rachel Roussel. 

Le Front national expulsé du Var par La République en marche ? C'est le scénario qui semble se dessiner au lendemain du premier tour des élections législatives. Étonnant camouflet dans ce département du Sud-Est où le FN pousse ses pions depuis des années, enchaînant les performances, scrutin après scrutin. Il y a vingt ans, la ville de Toulon tombait dans son escarcelle, avant qu'Hubert Falco (LR) n'en reprenne le contrôle. Le parti lepéniste administre aujourd'hui trois villes, dont Fréjus, qui a pour maire et sénateur David Rachline, directeur de la campagne de Marine Le Pen à l'élection présidentielle. Dimanche, le Var, terre promise frontiste, n'a pas résisté à la vague macroniste. Au second tour de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron était arrivé de justesse (50,15 % des voix) devant Marine Le Pen.

Grand chelem de REM

Ce 11 juin, La République en marche (REM) a réalisé un grand chelem : ses candidats sont en tête dans les huit circonscriptions du département. Les frontistes ne sont nulle part en position de remporter un siège de député. Dans la 6e circonscription, Jérôme Rivière, pourtant donné favori, est largement devancé par Valérie Gomez-Bassac. Dans la 8e, où l'on pouvait s'attendre à un duel serré, voire à une triangulaire, le jeune (33 ans) maire de Flayosc, Fabien Matras, a surclassé le candidat FN Pierre Jugy et part largement favori puisque le député sortant (LR) Olivier...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant