Législatives 2017 : la victoire écrasante" de REM vue de l'étranger

le
0
À l'image du « New York Times », la presse internationale revient sur ces 14 « mois remarquables pendant lesquels M. Macron a formé son propre parti et humilié les principaux partis français ».
À l'image du « New York Times », la presse internationale revient sur ces 14 « mois remarquables pendant lesquels M. Macron a formé son propre parti et humilié les principaux partis français ».

Un « pouvoir absolu » exceptionnel : c'est en ces termes que le journal conservateur espagnol ABC anticipait le raz-de-marée de REM prévu par les sondages à 11 jours du premier tour des élections législatives. Il ne pensait pas si bien dire : avec 32,32 % récoltés par le parti d'Emmanuel Macron dimanche 11 juin, le succès est inattaquable.

La presse internationale aborde le succès du nouveau président, à l'image du New York Times, qui revient sur ces 14 « mois remarquables pendant lesquels M. Macron a formé son propre parti, a humilié les principaux partis français, les socialistes et Les Républicains, et a repoussé le défi du Front national de Marine Le Pen dans un contexte de montée du nationalisme de droite et du populisme ».

« Veillée funèbre » et « résignation »

Mais nos voisins n'oublient pas de rappeler que cette « victoire » est à la hauteur de la débâcle chez ses adversaires. La Tribune de Genève raconte la « veillée funèbre » au siège du Parti socialiste, rue de Solférino, dimanche soir : « Le nom Solférino sonne bien pour évoquer le désastre sur un champ de bataille. El País estime que la « chute du Parti socialiste ne semble pas avoir de fin ». Le quotidien italien Corriere della Sera rappelle que le poids du parti Les Républicains a été « encore divisé par deux par rapport à la défaite de 2012 » et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant