Législative : le pari africain de Marsaud

le
0
Dans la dixième circonscription des Français de l'étranger, qui compte 100.000 électeurs répartis dans 49 pays, le taux de participation sera déterminant.

«C'est une expérience à part», reconnaît Alain Marsaud. L'ancien magistrat s'est éloigné de son fief de Limoges pour tenter sa chance aux législatives dans l'une des nouvelles circonscriptions des Français établis hors de France. Et tant qu'à voyager, c'est dans l'une des plus grandes, la 10e, qui regroupe une vaste partie du Moyen-Orient et de l'Afrique de l'Est, qu'il représentera l'UMP. Avec 49 pays pour à peine 100.000 électeurs, mener campagne relève du défi. «Avec des électeurs vivant dans des univers si différents, il est impossible de dégager des thèmes. Les Français du Golfe sont soucieux des conséquences d'une éventuelle frappe israélienne sur l'Iran tandis que ceux de Madagascar sont plus soucieux de l'avenir des aides françaises au développement. Il faut faire du cousu main», souligne Alain Marsaud, député de la Haute-Vienne de 1993 à 1997.

Faire comprendre aux électeurs, et notamment aux binationaux (qui représentent environ la moitié du

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant