Législative dans le Doubs : l'UMP appelle à l'abstention ou au vote blanc

le
9
Législative dans le Doubs : l'UMP appelle à l'abstention ou au vote blanc
Législative dans le Doubs : l'UMP appelle à l'abstention ou au vote blanc

L'UMP a décidé de faire barrage au Front national et au Parti socialiste. A la suite d'une réunion et d'un vote de son bureau politique ce mardi soir, le parti de droite demande à «tous ceux qui se reconnaissent dans ses valeurs d'exprimer leur double opposition en votant blanc ou en s'abstenant» lors du second tour de la législative partielle du Doubs, dimanche 8 février. 

A l'issue du premier tour de dimanche dernier dans la 4e circonscription du Doubs, marqué par une forte abstention, le candidat de l'UMP avait été éliminé et seuls pouvaient se maintenir au second tour la candidate FN, Sophie Montel, arrivée en tête, et le candidat du PS Frédéric Barbier.

La position de l'UMP a été validée de justesse par 22 voix en faveur du «texte 1» contre 19 pour le «texte 2», qui défendait la position de Nicolas Sarkozy, président du parti. L'ancien chef de l'Etat, qui n'a pas pris part au vote ce mardi soir, avait déclaré plus tôt dans la journée qu'il fallait faire barrage au FN mais laisser les électeurs choisir. En adoptant le «texte 1», l'UMP décide au contraire de donner une consigne de vote : blanc ou abstention. 

Législative partielle dans le #Doubs : Découvrez la déclaration adoptée par le #BPUMP http://t.co/KHa9gqTTdV pic.twitter.com/ItSeJJTL5Y-- UMP (@ump) 3 Février 2015

Le vote serré traduit néanmoins la confusion qui a régné sur l'UMP ces deux derniers jours. Alain Juppé, candidat déclaré à la présidence de la République, avait ainsi déclaré que s'il était électeur dans le Doubs, il voterait PS. Une position également défendue par Nathalie Kosciuzcko-Morizet. Au contraire, Laurent Wauquiez ou François Fillon prenaient position pour le «ni-ni», ni PS, ni FN.

VIDEO.Doubs: l'UMP adopte la stratégie du "ni-ni"

Juppé «ne croît pas à l'explosion de l'UMP»

Alain Juppé a déclaré mardi au 20 heures de France 2 qu'il ne croyait «pas du tout à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le mercredi 4 fév 2015 à 14:48

    Je pensais que les électeurs étaient capables de réfléchir et d'agir par eux-même...Il faut croire que non puisqu'on leur dit pour qui voter...Lamentable cette vision de liberté.....

  • lemonon1 le mercredi 4 fév 2015 à 07:35

    quand on perd on rentre au vestiaire et on analyse !

  • pichou59 le mercredi 4 fév 2015 à 07:34

    le bulletin de vote a acquit sa liberté, enfin!!!!

  • M8252219 le mercredi 4 fév 2015 à 07:02

    A chacun de prendre et/ou de reprendre sa responsabilité, je fais ce que je veux en tant que citoyen.

  • janaliz le mercredi 4 fév 2015 à 05:55

    Je comprends une consigne de vote blanc. Je ne supporte pas une consigne d'absention !

  • nayara10 le mercredi 4 fév 2015 à 00:22

    Pour se tromper celà sera difficile vu le Taux d'abstention...

  • FullOil le mardi 3 fév 2015 à 23:46

    nous élécteurs nous votons pour qui nous voulons ils se prennent pour qui ces politiques!!

  • nanard83 le mardi 3 fév 2015 à 23:41

    Les dirigeants de l'UMP n'ont pas de consigne à donner ( je pense à droite ) , il ne faut pas prendre les électeurs pour des enfants . Chacun fait ce qui lui plaît Quand on a perdu ( l'UMP dans le Doubs ) , on se tait !!! surtout NKM !!!

  • cavalair le mardi 3 fév 2015 à 22:13

    Position de l'UMP, ....courage fuyons