Légion d'honneur : Lavillenie, Gilles Jacob et le patron de Deezer promus

le
7
Légion d'honneur : Lavillenie, Gilles Jacob et le patron de Deezer promus
Légion d'honneur : Lavillenie, Gilles Jacob et le patron de Deezer promus

Comme chaque année à Pâques, les noms sont scrutés avec attention. Ce dimanche, la liste des personnalité décorées de l'Ordre national de la Légion d'honneur a été publiée au Journal Officiel.

Aux 676 personnes que compte cette promotion civile s'ajoute une promotion spéciale qui récompense les médaillés des Jeux olympiques de Sotchi. Parmi les personnalités promues, figurent notamment Renaud Lavillenie, recordman du monde de saut à la perche, le président du Festival de Cannes, Gilles Jacob, ou encore l'ancienne ministre et députée de Paris, Françoise de Panafieu.

Dans le domaine des sports, Renaud Lavillenie, 21 ans, médaillé d'or aux Jeux olympiques de Londres et recordman du monde de saut à la perche ainsi que le cycliste mayennais sur piste François Pervis, triple champion du monde, sont faits chevaliers de la Légion d'honneur. En plus, tous les médaillés des Jeux olympiques et paralympiques de Sotchi sont également promus chevaliers de la Légion d'honneur ou de l'ordre du Mérite, selon la couleur de leur médaille. 

Dans le domaine de la communication et de la culture, Gilles Jacob, le président du Festival de Cannes est promu grand officier. Le peintre Franco-argentin Julio Le Parc et la directrice du MAC/VAL, Musée d'Art Contemporain du Val-de-Marne, Alexia Fabre, font leur entrée dans la Légion d'honneur.

Dans le monde politique, sont notamment distingués Christian Sautter, ancien ministre de l'Economie dans le gouvernement socialiste de Lionel Jospin, et à droite, Françoise de Panafieu, ex-ministre du gouvernement d'Alain Juppé en 1995 et députée de Paris. Les anciens députés Martine Aurillac, ex-maire UMP du VIIe de Paris et Louis Giscard d'Estaing, actuel maire de Chamalières (Puy-de-Dôme), sont eux nommés chevaliers.

Dans le secteur économique, parmi les dirigeants de grandes entreprises, Pierre-André de Chalendar, président de Saint-Gobain, et Jean-Dominique Senard, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4760237 le lundi 21 avr 2014 à 22:56

    La décadence de la Rosette se poursuit et s'aggrave avec la gôgôche.

  • M4760237 le lundi 21 avr 2014 à 22:51

    Mireille Matthieu, elle, l'avait acceptée !Ah, les valeurs de la répoublique ne sont plus ce qu'elles étaient.

  • jean-648 le lundi 21 avr 2014 à 14:16

    Les personnes qui ont refusées la légion d'honneur:Tardi, Aragon, Camus, Claude Monet, Hector Berlioz, J-P Sartre, Simone de Beauvoir, Georges Brassens, Léo ferré.....

  • s.thual le lundi 21 avr 2014 à 10:29

    en effet c est donne pour n importe quoi ! meme des gens ayant eu des condamnations l obtienne ,,,que doivent penser ceux qui se sont fait crever la paillasse pou la France sans avoir eu la moindre reconnaaissance ainsi que ceux decorés pour faits de gloireau rissque de leur vie,,,pauvre France

  • JOG58 le dimanche 20 avr 2014 à 11:47

    Quel cinema, enfin ca occupe Porcinet comme il ne sait rien faire d'autre que l'inauguration des chrysanthemes.

  • opelin le dimanche 20 avr 2014 à 11:24

    C'est clair qu'elle est tellement galvaudée que ceux qui l'ont obtenue pour faits réels doivent avoir honte. Mettre sur le même pied d'égalité un résistant, un sauveteur et un sportif/politicien ... Rares sont ceux qui ont eu le courage de la refuser.

  • M3182284 le dimanche 20 avr 2014 à 09:14

    à partir de 6 mètres, on efface le casier judiciaire: lavillenie peut être décoré et sa victime de l'accident de moto est guérie. Pour ce que vaut la légion d'honneur de nos jours de toutes façons, on est plus à ça prêt. Sentiment national prend l'eau de tous les côtés.