Légion d'honneur : Hollande a décoré le prince héritier d'Arabie saoudite

le
9
Légion d'honneur : Hollande a décoré le prince héritier d'Arabie saoudite
Légion d'honneur : Hollande a décoré le prince héritier d'Arabie saoudite

Le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Nayef, également ministre de l'Intérieur, a été décoré de la légion d'honneur vendredi par le président François Hollande, qui l'a reçu à l'Elysée, a indiqué la présidence de la République. Cette visite, inscrite à l'agenda présidentiel, n'avait fait l'objet d'aucune communication de l'Elysée vendredi.

Le prince héritier a reçu cette décoration «au titre de personnalité étrangère, une pratique protocolaire courante», a souligné l'entourage de François Hollande. Le président de la République avait lui-même été «décoré de l'ordre suprême du Royaume» lors d'une de ses visites en Arabie saoudite, rappelle-t-on de même source. La France entretient des relations très suivies avec l'Arabie saoudite, allié important en Syrie dans la lutte contre le groupe jihadiste Daech et avec lequel la France a conclu d'importants contrats d'armement.

Cette décoration a suscité de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux, alors que depuis le début de l'année, le régime saoudien a procédé à 70 exécutions (voir encadré ci-dessous). L'Agence de presse saoudienne SPA avait pour sa part rendu compte de cette visite, signalant qu'elle avait été l'occasion de cette décoration.

Jeddah : 70ème exécution de l'année en Arabie saoudite

Un Saoudien condamné à mort pour meurtre a été décapité au sabre ce dimanche, portant à 70 le nombre des exécutions en Arabie saoudite depuis le début de l'année. Alaa al-Zahrani avait été reconnu coupable du meurtre d'un compatriote, Yassine al-Soumairi, tué à coups de pierres sur la tête à la suite d'un différend, a indiqué le ministère de l'Intérieur, précisant dans un communiqué que l'exécution a eu lieu à Jeddah (ouest).

Le 2 janvier, 47 personnes avaient été mises à mort en une seule journée pour «terrorisme» dans le royaume saoudien, notamment le dignitaire et opposant chiite saoudien Nimr al-Nimr, dont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2734309 il y a 11 mois

    delapor4, c'est très profond ça !

  • M7097610 il y a 11 mois

    la SFIO avait voté Pétain en 1940....CQFD

  • delapor4 il y a 11 mois

    Rien de tel que le déshonneur pour donner la notion de l'infini...

  • frk987 il y a 11 mois

    On pourrait me supplier de l'accepter que je leur dirais de se la carrer où ça leur fait plaisir...et je le dis vraiment sérieusement tant bien même j'aurais sauvé le pays.

  • M8589793 il y a 11 mois

    Un gouvernement qui fait arrêter l'ancien chef de la Légion Etrangère et qui donne la légion d'Honneur à ce type. C'est cohérent dans la soumission.

  • M8589793 il y a 11 mois

    Après attribution de la décoration aux champions de la décapitation, quelle est la prochaine étape du déshonneur?

  • kurki il y a 11 mois

    Jusqu'où s'abaissera-t-elle ?

  • Berg690 il y a 11 mois

    La légion d'honneur.... Hollande en fait une breloque . Ceux qui l'on mérité devrait la lui renvoyer.

  • Berg690 il y a 11 mois

    La honte socialiste!