Légion d'honneur : François Hollande adore décorer

le
1
Jean d'Ormesson a reçu la Légion d'honneur des mains du président pour lequel il n'a pas voté, s'est amusé François Hollande en le décorant.
Jean d'Ormesson a reçu la Légion d'honneur des mains du président pour lequel il n'a pas voté, s'est amusé François Hollande en le décorant.

Sous les lustres de la salle des fêtes, les invités patientent sur des petites chaises dorées. Costumes pour ces messieurs aux cheveux gris, petites robes noires pour ces dames, n?ud papillon pour les enfants. Ils sont tous sur leur trente-et-un pour assister à la remise de décoration de leurs proches. Et, voir, de près, le président de la République en son palais? Ce soir d'automne, huit personnes vont se faire épingler la veste et l'une d'elles recevra les hommages suprêmes, le « grand cordon » ou grand-croix de la Légion d'honneur.

On se bouscule pour un « selfie »

Le président est en retard. Des conseillers discutent dans le fond. L'un d'eux est là pour sa belle-mère. Deux politologues cancanent sur la récompense de leur confrère : « C'est une autopromotion ! » Vincent Feltesse, le conseiller du président, passe une tête, le secrétaire général Jean-Pierre Jouyet prend place dans le public, Najat Vallaud-Belkacem s'installe au premier rang. François Hollande arrive. L'exercice est à sa mesure ; il enchaîne bonnes formules et petites blagues, faisant rire de bon c?ur l'assistance. À ce sondeur, élevé au grade d'officier, il « confirme » devant témoins : « Vous ne m'avez jamais donné aucun résultat ! » « Ah, ah, ah? » Après les discours, on se bouscule pour avoir sa photo ou son « selfie » avec le président. « Des gens d'ordinaire civilisés sont à cette occasion capables de vous piétiner la gueule...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp le lundi 13 juil 2015 à 14:24

    parisianisme, serviteurs, princes et princesses