Légion d'honneur au prince saoudien : les coulisses de la polémique

le , mis à jour à 07:52
9
Légion d'honneur au prince saoudien : les coulisses de la polémique
Légion d'honneur au prince saoudien : les coulisses de la polémique

La légion d'honneur, c'est simple comme un coup de fil... ou plutôt comme un mail. Le magazine « Causette » a révélé hier les courriers électroniques échangés entre les diplomates français et l'Elysée afin que le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohamed ben Nayef, reçoive en toute discrétion, vendredi 4 mars à l'Elysée, ce symbole de la République. Une correspondance classifiée « TTU » — très, très urgente — par le Quai d'Orsay, et dont il ressort que c'est le futur roi lui-même qui a demandé à être décoré. Histoire de « renforcer sa stature internationale », plaide l'ambassadeur français en Arabie. Par un premier mail du mercredi 2 mars, envoyé à la cellule diplomatique de l'Elysée, le diplomate appuie la requête du prince : « Certes, le royaume n'a pas bonne presse, mais je crains que l'amélioration de son image prenne du temps », écrit-il. Un euphémisme pour un régime autocratique qui décapite à tour de sabres et est suspecté de soutenir des mouvements djihadistes à travers le monde.

Gênant, mais le royaume est aussi un bon client des fabricants d'armes français et un allié dans la coalition anti-Daech en Syrie et en Irak. Il n'y a donc « aucune raison de ne pas le faire », note dans un courriel le directeur « Moyen- Orient » du ministère des Affaires étrangères, Jérôme Bonnaffont... à condition « que ce soit discret vis-à-vis des médias : si on nous interroge, on répondra lutte contre Daech et partenariat économique et stratégique », recommande-t-il. Très vite, l'Elysée donne son feu vert : « Aucune objection du protocole. » Bref, de la realpolitik pur sucre.

Mais patatras, dès l'épisode éventé par le prince tout fier de sa médaille, la polémique éclate. « Nous avons été très surpris que cela fasse un tel buzz, confie une source proche de la présidence. La remise de la Légion d'honneur dans de telles circonstances fait partie des choses normales. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 11 mois

    Les gens voient bien les décapitations, mais ne voient pas le financement des islamistes contre Assad. Il faut tout vous dire. Et encore, certains ne s'émeuvent même plus des décapitations, car nous aussi, il y a plus de 200 ans... la France est au fond du trou.

  • M898407 il y a 11 mois

    C'est du Hollande dans toute sa splendeur : mensonge et médiocrité !

  • CHANOMAR il y a 11 mois

    je savais pas quand on achète des avions d assaut on a une médaille elle n a plus de valeur pour les personne qui la mérite vraiment

  • M3366730 il y a 11 mois

    La gauche qui venait donner des leçons à la droite, MdR.......

  • frk987 il y a 11 mois

    On se résume : vous y en a commander avions et autres mer...douilles franchouillardes et vous voilà décorés de la super légion d'horreur....pov François, t'es une honte vivante. La légion d'honneur ça se gagne par une action au péril de sa vie.....

  • s.thual il y a 11 mois

    On veut réintroduire la morale et l instruction civique,,,,,ou cynique ?

  • s.thual il y a 11 mois

    Et on dit légion d honneur ? Le déshonneur est jeté. ....

  • frk987 il y a 11 mois

    une honte.

  • M2266292 il y a 11 mois

    C'est du hollande , il enfume, il magouille, place les petits copains...