Legg Mason réorganise son bureau parisien

le
0
(NEWSManagers.com) -

Deux ans après son arrivée au sein du bureau de Paris de Legg Mason, Vincent Passa est promu directeur de la distribution en France et en Europe francophone de la société de gestion américaine. A ce titre, il sera en charge des activités de vente et de distribution de fonds auprès des distributeurs tiers, notamment des intermédiaires financiers, gestionnaires d' actifs, gérants de fonds de fonds, banques et plateformes de distribution haut de gamme. Et il dirigera le bureau de Paris.
Cette promotion fait suite à la progression des encours enregistrée par le bureau parisien depuis deux ans. La France est ainsi devenue le plus important marché de Legg Mason en Europe continentale, sachant que la société de gestion a aussi une présence en Allemagne, en Italie et en Espagne. Interrogé par Newsmanagers, Vincent Passa n' a pas souhaité communiquer le montant des encours du bureau parisien, mais il indique néanmoins que " le milliard d' euros est en vue" . Cet objectif pourrait être atteint en 2011.
Pour poursuivre ce développement, Vincent Passa va recruter deux commerciaux. L' un sera en charge des marchés francophones, et remplacera Mario Dumont, qui a quitté l' entreprise. L' autre s' occupera des clients institutionnels français, un segment sur lequel Legg Mason n' est pas encore présent et souhaite activement se développer. Le processus de recrutement des deux personnes est bien avancé et le choix ne devrait plus tarder. L' équipe se complétera d' un assistant commercial qui a rejoint lundi le bureau parisien de Legg Mason.
Parallèlement, la gamme disponible pour les investisseurs français s' étoffe, notamment sur le segment " absolute return " , avec un produit de Permal et prochainement un autre de Western Asset Management sur les obligations. Parallèlement, Legg Mason va promouvoir plus activement à l' avenir le Legg Mason Capital Management Opportunity Fund, un fonds géré selon les mêmes principes d' investissement que le fonds de Bill Miller, mais sans contraintes en termes de capitalisations, de secteurs et de classes d' actifs - même s' il reste très centré sur les actions américaines.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant