Légère hausse du chômage en juin, mais un espoir est permis

le , mis à jour à 12:14
10
Légère hausse du chômage en juin, mais un espoir est permis
Légère hausse du chômage en juin, mais un espoir est permis

Une dernière petite rechute avant le vrai rebond ? Après un mois de mai décevant, les chiffres du chômage se sont une nouvelle fois dégradés en juin : 5 400 demandeurs d'emploi de catégorie A supplémentaires ont franchi le seuil d'une agence Pôle emploi le mois dernier (+ 0,2 %), pour atteindre 3,527 millions en France, alors que beaucoup d'experts misaient sur une amélioration qui aurait confirmé les bons résultats du printemps.

 

Si, pour Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force ouvrière, ces chiffres de juin « révèlent une situation toujours aussi inquiétante », notamment « pour les 50 ans et plus dont la situation ne s'améliore pas » et pour les jeunes de moins de 25 ans (+ 0,8 % inscrits au chômage en juin), certains experts nuancent en revanche cette vision pessimiste.

 

Beaucoup de signaux sont passés au vert

 

Primo, pointe le directeur du département analyses et prévisions de l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques), Eric Heyer, cette dégradation conjoncturelle est en partie liée à une bonne nouvelle : de nombreux chômeurs qui avaient un temps décidé de cesser de chercher du travail et donc ne « pointaient » plus à Pôle emploi, parce que trop découragés, se réinscrivent depuis peu sur les listes du chômage. Ils rentrent donc à nouveau dans les statistiques du chômage. « En juin, ils étaient 89 000, contre 42 000 en temps normal », souligne Eric Heyer, pour qui ce mouvement indique une tendance positive.

 

Beaucoup de signaux, récemment passés au vert, donnent d'ailleurs de vraies raisons d'espérer, confortant le discours « ça va mieuxtiste » de François Hollande, réaffirmé lors des vœux du 14 Juillet. Les carnets de commandes ? Regonflés. L'investissement ? Plus dynamique. Les créations d'emploi ? En hausse, avec 40 400 postes créés au cours du premier trimestre 2016, et 159 600 depuis un an — un record depuis ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 4 mois

    Le quinquénnat de F.H : palme d'or du quinquennat le plus sanglant de la Veme République . Il va sortir avec beaucoup de médailles et de titres : déficit publique , dette de la France , Chômage .......

  • 300CH il y a 4 mois

    Comme dirait lol, l'espoir fait vivre, mais la?

  • posthit il y a 4 mois

    ça va mieux il parait ...

  • remymar3 il y a 4 mois

    et tout ca avec des chiffres tronqués sinon truqués (formations sorties des stats...). tout va très bien Madame la marquise, tout va très bien !

  • miez1804 il y a 4 mois

    Exact mlaure13!

  • mlaure13 il y a 4 mois

    Qui vit d'espoir...meure désespéré...!!!...:-(((

  • M5441845 il y a 4 mois

    Vu l'effet catastrophique des conditions d'insécurité sur le tourisme, il est a craindre que l'été soit très mauvais au niveau de l'emploi.

  • M6882307 il y a 4 mois

    Eric Heyer n'est pas un économiste de droite d'où cet optimisme volontariste. Ce qui est inquiétant, même si l'on va bien arriver un jour à un plateau, c'est que l'Euro de foot qui devait créer de très nombreux emplois (sécurité, restauration, tourisme en général etc.) ne semble pas avoir impacté ce bilan.

  • kejocol il y a 4 mois

    Le Parisien travaille pour Qui? ca sent la complaisance avec le gouvt !!! sinon, pas euphorie, attendons Septembre pour l'espoir. ca fait quand entre +600 et 700 milles chomeurs de plus depuis Mai 2012. pour moi on est encore sur le fil rouge et ca peut basculer des deux cotes.

  • M8252219 il y a 4 mois

    Un espoir pour QUI ?