Légère hausse du CA de Bic au 3e trimestre

le
0

PARIS (Reuters) - BIC a fait état mercredi d'une légère hausse de son chiffre d'affaires à base comparable au troisième trimestre et a confirmé ses objectifs financiers malgré le ralentissement de ses ventes dans les marchés matures.

Entre juillet et septembre, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 488,8 millions d'euros, en hausse de 0,5% à base comparable (+4,4% en publié et -1,7% à taux de change constant).

Les marchés en croissance ont progressé de 7,8% à base comparable, tandis que l'Europe (-3,5% à base comparable) et l'Amérique du Nord (-1,8% à changes constant) se sont contractés.

Le chiffre d'affaires de l'activité grand public - qui regroupe la papeterie, les briquets et les rasoirs - a progressé de 2,9% à base comparable sur le trimestre.

Les ventes de rasoirs ont notamment augmenté de 14,4% et celles de briquets de 3,2%. Les revenus de la papeterie ont diminué de 4,7%.

Le chiffre d'affaires de l'activité produits publicitaires a pour sa part reculé de 11,3% à base comparable, toujours affecté par le ralentissement économique des pays d'Europe du Sud.

BIC affiche pour le troisième trimestre un résultat d'exploitation normalisé de 97,6 millions d'euros (+7,25% sur un an), faisant ressortir une marge d'exploitation normalisée de 20%.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le résultat net ressort à 213 millions d'euros, en hausse de 15,8% en publié.

Côté perspectives, le groupe s'attend toujours à ce que son chiffre d'affaires des activités grand public progresse d'environ 5% à base comparable sur l'ensemble de l'année et à ce que la marge d'exploitation normalisée ressort proche du niveau de 2011.

Pour l'activité de produits publicitaires, la baisse du chiffre d'affaires 2012 à base comparable "devrait être en ligne avec les tendances des neuf premiers mois", indique BIC dans un communiqué.

L'action BIC a clôturé mardi à 87,65 euros, donnant une capitalisation boursière de plus de quatre milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre a gagné près de 28%, après une hausse de 6,5% sur l'ensemble de 2011.

Blandine Hénault, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant