Légère hausse des ventes de voitures neuves en juillet

le , mis à jour à 10:00
2
IMMATRICULATIONS DE VOITURES NEUVES EN HAUSSE DE 2,3% EN JUILLET
IMMATRICULATIONS DE VOITURES NEUVES EN HAUSSE DE 2,3% EN JUILLET

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont consolidé leur progression en juillet, mais le mois a été marqué par un léger repli des groupes français, montrent les chiffres publiés lundi par le Comité des constructeur français d'automobiles (CCFA).

Les immatriculations ont crû de 2,3% le mois dernier, en données brutes comme en données corrigées des jours ouvrables, avec 147.132 voitures particulières neuves immatriculées.

Cette nouvelle hausse survient après un bond de 15% en juin, plus forte hausse mensuelle en quatre ans.

Sur les sept premiers mois de l'année, le marché français des voitures neuves progresse de 5,6%.

Les groupes français affichent un repli de 1,6% en juillet, tandis que les groupes étrangers progressent de 7%.

Le groupe Renault a vu ses immatriculations de voitures neuves reculer de 8,5%. La marque Renault enregistre une chute de 11,4%. Dacia, en revanche, reste quasiment stable (+0,3%).

Pour le groupe PSA Peugeot Citroën, les immatriculations ont augmenté de 3,6%. La marque DS enregistre une baisse de 6,5% des immatriculations alors que Peugeot voit les siennes augmenter de 7,6%.

En Bourse, à 9h50, l'action Renault cède 1,3% à 82,69 euros. et le titre PSA abandonne 1,34% à 18 euros.

Parmi les constructeurs étrangers, l'allemand Volkswagen affiche des immatriculations de voitures neuves en hausse de 1% en juillet en France, toujours selon le CCFA.

(Matthieu Protard, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean.coq le lundi 3 aout 2015 à 09:47

    sinon on aurait déjà annoncé les chiffres corrigés.

  • jean.coq le lundi 3 aout 2015 à 09:46

    Si les immaiculations ont augmenté en données brutes, il est fort à craindre qu'elles ont diminué en valeurs corrigées des fluctuation aisonnières.