Légère hausse des prix à la consommation en août

le
0
La petite hausse mensuelle s'explique selon l'Insee par le "rebond saisonnier des prix des produits manufacturés après les soldes", et "l'augmentation saisonnière des prix de certains services lors des congés d'été". (Ditty_about_summer/shutterstock.com)
La petite hausse mensuelle s'explique selon l'Insee par le "rebond saisonnier des prix des produits manufacturés après les soldes", et "l'augmentation saisonnière des prix de certains services lors des congés d'été". (Ditty_about_summer/shutterstock.com)

(AFP) - Les prix à la consommation ont augmenté de 0,3% en août par rapport à juillet, mais sont restés stables sur un an, a annoncé l'Insee mardi.

La petite hausse mensuelle s'explique selon l'Insee par le "rebond saisonnier des prix des produits manufacturés après les soldes", et "l'augmentation saisonnière des prix de certains services lors des congés d'été".

Ces augmentations sont cependant atténuées par le nouveau recul des prix des produits pétroliers et celui, habituel en été, des prix des produits frais.

Ces variations sont les mêmes quand on calcule les prix à la consommation hors tabac.

Le gouvernement a prévu une inflation nulle en moyenne pour 2015.

Corrigé des variations saisonnières, l'indice des prix à la consommation se replie de 0,1% sur un mois et demeure stable sur un an, après une légère augmentation en juillet (+0,2%), a précisé l'Institut national de la statistique et des études économiques.

En août, l'inflation sous-jacente, c'est-à-dire expurgée des tarifs publics et des produits les plus volatils, a augmenté légèrement (+0,1%), comme en juillet. Sur un an, elle a crû de 0,6% (après +0,7% sur un an en juillet).  

Les prix des produits manufacturés se sont redressés de 1,6% en août par rapport à juillet, à l'issue des soldes d'été, une hausse moins marquée que celle observée à la même période en 2014 (+1,9%). Les prix de l'habillement-chaussure ont augmenté de 9,8%, un peu moins que l'an dernier (+10,6%) en raison d'une semaine supplémentaire des soldes d'été début août. Cet effet n'est pas observé en revanche pour les meubles et les produits technologiques.

"Les prix des voitures neuves diminuent en raison de rabais accordés par certains constructeurs", assure en outre l'Insee, et "les prix des produits de santé continuent de baisser (-0,2% en août, -3,8% sur un an)".

Pour le troisième mois consécutif, les prix de l'énergie reculent, (-1,9% en août, -5,1% sur un an) grâce à une nouvelle baisse des prix pétroliers (-4,8%, -12,5% sur un an) qui a permis un net fléchissement des carburants automobiles en août: -4,6%  sur un mois, -11,1% sur un an. Les tarifs du gaz de ville sont restés globalement inchangés en août (-0,9 % sur un an) tandis que ceux de l'électricité ont augmenté (+1,8%, +6,3% sur un an).

Les prix de l'alimentation ont de leur côté légèrement diminué, (-0,1%, +0,8% sur un an) en raison de la baisse saisonnière des produits frais (-1,5%, +8% sur un an), surtout tirée par les fruits frais. Les prix des produits alimentaires transformés ont connu une légère hausse (+0,1%, -0,1% sur un an). 

"Comme chaque année, les prix des services augmentent en août (+0,2% sur un mois, +1,3% sur un an), principalement ceux de services liés au tourisme, comme les services d'hébergement (+4,4%, +2,2 % sur un an), les voyages touristiques tout compris (+7,1%, +2,4% sur un an) et les loyers des résidences de vacances (+5,9%, +0,9% sur un an)", détaille l'Insee. 

L'institut précise néanmoins que les prix aériens se sont repliés en août (-1,7%, -0,5% sur un an).


 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant