Légère hausse des Bourses européennes en début de séance

le
1
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN LÉGÈRE HAUSSE
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN LÉGÈRE HAUSSE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en légère hausse mardi, les investisseurs tentant de maintenir intacte la tendance de la veille, même si les velléités d'achats sont freinées par la publication de statistiques chinoises qui témoignent une nouvelle fois du ralentissement de l'activité.

À Paris, le CAC 40 avance de 0,17% (7,79 points) à 4.501,44 points vers 07h20 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,4% et à Londres, le FTSE s'octroie 0,19%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro gagne 0,15% et le FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,16%, touchant un plus haut de six ans.

Aux valeurs, Airbus bondit de 4,79% après avoir annoncé une baisse moins marquée que prévu de ses bénéfices au premier trimestre et relevé ses prévisions annuelles.

ThyssenKrupp avance de 4,0%. Le sidérurgiste allemand a relevé ses prévisions de résultats annuels.

Renault prend 2,11% après avoir annoncé la veille que Nissan contribuerait à ses résultats à hauteur de 415 millions d'euros à son premier trimestre.

Contre la tendance, EasyJet chute de 5,5% après avoir publié des résultats moins bons qu'attendu.

Les investisseurs attendent la publication à 9h00 GMT de l'indice ZEW du moral des investisseurs et analystes allemands qui devrait, selon le consensus Reuters, montrer une légère amélioration de la composante des conditions actuelles et une détérioration du sentiment économique. La statistique des ventes au détail américaines est également au programme, à 12h30 GMT.

A l'agenda figure aussi une intervention du président de la Bundesbank Jens Weidmann dans un contexte de spéculations autour d'un nouvel assouplissement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne.

Sur le marché des changes, l'euro reste stable contre le dollar autour de 1,3758 tandis qu'il progresse de près de 0,2% contre le yen.

Un certain attentisme prévaut sur le marché obligataire où les rendements évoluent très peu et la tendance est identique sur celui du pétrole où le Brent et le WTI sont stables après avoir progressé la veille sur des craintes d'approvisionnement liées à la situation géopolitique en Ukraine.

(Nicolas Delame pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le mardi 13 mai 2014 à 09:52

    Les résultats d'entreprises étant en baisse, voire en pertes : les bourses montent...la logique des maf.fieux faux monnayeurs...!