Légère hausse de Wall Street dans les premiers échanges

le
0

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert sur une note hésitante mardi avant de passer dans le vert en attendant le discours de la présidente de la Réserve fédérale américaine Janet Yellen.

Quinze minutes après les premiers échanges, l'indice Dow Jones gagne 29,74 points, soit 0,16%, à 18.146,58. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,01% à 2.109,97 mais le Nasdaq Composite cède 0,13% à 4.956,51, l'indice se rapprochant de son record de 5.132,52 inscrit en séance en mars 2000.

Janet Yellen s'exprime à partir de 15h00 GMT devant la commission bancaire du Sénat américain. Les investisseurs chercheront dans les propos de la présidente de la Réserve fédérale des indices sur le calendrier du relèvement des taux d'intérêt aux Etats-Unis.

"C'est une situation classique d'attentisme", commente Art Hogan, stratégiste chez Wunderlich Securities.

"Elle a un travail difficile à accomplir en essayant d'expliquer au marché que les 'minutes' de janvier n'étaient pas aussi accommodantes que les investisseurs l'ont interprété, et que le relèvement attendu en juin est toujours un scénario crédible parce que nous sommes dépendants des données".

Sur le plan macroéconomique, l'indice PMI Markit composite est ressorti à 56,8 en février en version flash contre 54,4 en janvier.

En Europe, sur le plan politique, les ministres des Finances de la zone euro ont approuvé le plan de réformes de la Grèce, permettant une prolongation de quatre mois du programme d'aide financière, a déclaré un haut fonctionnaire grec.

Aux valeurs, Office Depot recule de 0,31% après avoir dit s'attendre à une baisse de ses ventes cette année.

JPMorgan Chase gagne 2,05%. La première banque américaine compte économiser autour de 1,4 milliard de dollars cette année en réduisant ses coûts et en simplifiant ses structures.

Home Depot s'adjuge 4,1%. Le numéro un mondial des magasins de bricolage a fait état mardi de résultats au quatrième trimestre supérieurs aux attentes, tout en annonçant également un programme de rachat d'actions de 18 milliards de dollars.

Sur le plan sectoriel, l'énergie affiche l'un des gains plus importants gains (+0,47%), le Brent de la mer du Nord repassant au-dessus de 60 dollars le baril (+1,94%).

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant