Légère contraction du déficit commercial de la France en août

le
0
LE DÉFICIT COMMERCIAL DE LA FRANCE A RECULÉ EN AOÛT
LE DÉFICIT COMMERCIAL DE LA FRANCE A RECULÉ EN AOÛT

PARIS (Reuters) - Le déficit commercial de la France s'est légèrement contracté a à 4,907 milliards d'euros en août contre 5,084 milliards en juillet, selon les statistiques CVS/CJO publiées mardi par les Douanes.

Interrogée sur Radio Classique, la ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, s'est félicitée de ce recul, dû à une baisse un peu plus forte des importations que des exportations du mois.

"On est en dessous de la barre des cinq (milliards), on est à 4,9, donc c'est plutôt mieux, 200 millions de moins de déficit", a-t-elle dit.

"C'est la tendance qui compte et, sur l'année, on devrait être effectivement en dessous des 60 milliards", a-t-elle ajouté.

Le déficit de juillet avait été annoncé à 5,109 milliards d'euros en première estimation.

Pour août, les Douanes font état d'une légère baisse des exportations à 35,98 milliards d'euros contre 36,48 milliards un mois plus tôt. Les importations ont davantage reculé, à 40,89 milliards contre 41,6 milliards.

Sur les huit premiers mois de l'année, le déficit commercial atteint 40,1 milliards, contre 46,3 milliards pour la même période de 2012.

Les approvisionnements énergétiques et de l'industrie spatiale se sont repliés en août de même que pour les produits chimiques, agricoles et les bijoux.

Mais les exportations ont baissé en parallèle du fait de la pharmacie, des équipements industriels, du pétrole raffiné et du matériel militaire.

Les ventes d'Airbus (22 appareils) ont représenté 2,01 milliards d'euros sur le mois contre 2,21 milliards en juillet (28 appareils).

En août, le commerce de la France avec les autres pays de la zone euro a été déficitaire de 3,13 milliards d'euros (1,43 milliard avec l'Allemagne), contre 3,59 milliards en juillet (1,34 milliard avec l'Allemagne).

Avec la Chine, le déficit est resté quasi stable (1,70 milliard après 1,71 milliard).

Gilles Guillaume et Yann Le Guernigou, édité par Jean-Baptiste Vey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant