Légère baisse du nombre d'actes de piraterie en 2011

le
0
(Commodesk) Après quatre années de hausse, le nombre d'actes de piraterie a légèrement diminué en 2011 par rapport à 2010, avec 439 attaques recensées dans le monde. En un an, huit membres d'équipage sont morts et 802 autres ont été pris en otage (contre 1.181 en 2010), selon le rapport annuel publié conjointement par le Bureau maritime international (IMB) et la Chambre internationale de commerce (ICC).

Cette tendance serait le résultat des actions menées pour prévenir et lutter contre la piraterie. Plusieurs groupes de pirates ont été arrêtés "avant même qu'ils ne deviennent une menace pour les navires commerciaux", se targuent les organisations maritimes.
Sans surprise, le golfe d'Aden et le golfe de Guinée restent les passages les plus dangereux de la planète, puisqu'ils ont concentré près des deux tiers des attaques. La situation s'est amélioré en Asie et au large des côtes somaliennes, où le nombre d'attaques réussies par les pirates est passé de 49 à 28 en un an. En revanche, peu de progrès significatifs ont été observés au Nigéria et au Bénin.

L'Organisation maritime internationale (IMO) avait évalué le coût total de la piraterie entre 7 et 12 milliards de dollars pour l'année 2010.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant