Légère baisse de la confiance des ménages en novembre

le
0
LÉGER RECUL DE LA CONFIANCE DES MÉNAGES EN NOVEMBRE
LÉGER RECUL DE LA CONFIANCE DES MÉNAGES EN NOVEMBRE

PARIS (Reuters) - La confiance des ménages a légèrement reculé en novembre, les Français se montrant plus inquiets sur l'évolution du chômage et du niveau de vie dans le pays, selon les données publiées mercredi par l'Insee.

L'indicateur qui synthétise cette confiance ressort à 84 points, contre 85 points en octobre, et retrouve son niveau (révisé) de septembre et d'août. Il reste bien en deçà de sa moyenne de long terme, qui est calée à 100.

Dix-neuf économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un indice stable à 85 en novembre, leurs estimations allant de 83 à 89.

En novembre, l'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée est quasi stable (+1 point) tandis que celle sur leur situation financière personnelle future est stable.

Les ménages sont aussi nombreux qu'en octobre à considérer comme opportun de faire des achats importants.

Ces trois soldes se situent largement en dessous de leur moyenne de longue période, note l'Insee dans un communiqué.

L'opinion des ménages sur leur capacité d'épargne actuelle est quasi stable (+1 point). Celle sur leur capacité d'épargne future baisse nettement (-6 points). Ces deux soldes restent au-dessus de leur moyenne de long terme.

La proportion de ménages considérant qu'il est opportun d'épargner baisse fortement en novembre (-17 points), le solde étant à nouveau au-dessous de sa moyenne de longue période.

Les ménages sont moins confiants sur le niveau de vie passé et futur en France, les soldes correspondant perdant respectivement 4 et 5 points. Ces niveaux restent nettement inférieurs à leur moyenne de longue période.

Ils sont aussi plus inquiets concernant l'évolution future du chômage, le solde correspondant gagnant 16 points et annulant les baisses de deux derniers mois, et restant au-dessus de sa moyenne de longue période.

Les Français sont aussi nombreux à estimer que l'inflation passée a progressé et leur opinion sur l'inflation future est quasi-stable (-1 point).

Jean-Baptiste Vey, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant